Dans un environnement où la digitalisation est passée à la vitesse supérieure, l’e-marketing est devenu un moyen de communication incontournable. Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont besoin de soigner leur e-réputation et d’établir une interaction permanente avec leurs clients si elles veulent avoir une place dans cette nouvelle ère numérique. Bientôt, la quasi-totalité des consommateurs n’utiliseront plus que des canaux digitaux pour faire leurs achats. Sans recourir au marketing numérique, une entreprise est tout simplement vouée à l’échec.
Mais le marketing digital est également particulièrement accessible en termes de budget car les coûts sont bien mieux maîtrisés que sur les supports traditionnels. Il donne ainsi la possibilité aux PME comme aux TPE de pouvoir être compétitifs et de jouer à armes égales avec les grands groupes aux capacités financières colossales. Le ROI des actions menées est ainsi plus intéressant.
S’il est avéré que les techniques de « push marketing » connaissent une perte d’efficacité depuis plusieurs années (notamment parce que nous avons appris à les ignorer plus ou moins consciemment), le Content Marketing – technique de « pull marketing » – constitue une alternative extrêmement efficace. Car le marketing de contenu permet aux utilisateurs de choisir eux-mêmes le type de contenu avec lesquels ils souhaitent interagir, à condition que les marques sachent leur apporter de la valeur. En créant des contenus personnalisés et correspondant aux attentes de leurs cibles, les marques ont ainsi la possibilité de s’adresser directement à leur audience tout en leur laissant le contrôle.
Le marketing est une démarche qui anime complètement une entreprise, oriente ses politiques et ses planifications, ses activités, ses décisions afin de répondre, d'une part, aux attentes et aux besoins que l'entreprise aura identifiés, prévus, suscités ou même créés, des destinataires finals de ses biens ou de ses services vendus, et, d'autre part, à l'intérêt des échelons intermédiaires éventuels de la distribution
Il est important d’avoir une idée de la philosophie de votre lien avant de commencer, car cela peut vraiment faire ou défaire vos efforts de création de liens. Alors que la construction de liens est un sujet important que nous ne pouvons pas aborder en profondeur ici, si vous pouvez au moins développer une philosophie de construction de liens positive, vous êtes déjà en avance sur la majorité de vos concurrents. A cet effet, n’hésitez pas à consulter les deux parties de notre guide pour construire des backlinks de qualité.

Pour la description de la page, faites en sorte qu’elle fasse 400 mots, et ne soit pas perçue comme du spam (donc éviter de placer trop de mots-clés sous forme de nuage) : tout doit être naturel. Aussi, penser à laisser une adresse de contact professionnelle, c’est à dire avec votre nom d’entreprise du type “louis@monentreprise.fr”, plutôt que “louis@gmail.com”. Cela paraît tout de suite plus crédible. Enfin, il est important de faire certifier votre page par Google, toujours dans le but de gagner en crédibilité et donc en confiance vis-à-vis des clients.
En substance, le marketing digital regroupe l’ensemble des pratiques et des méthodes commerciales qui passent par les canaux digitaux. Tout comme le marketing traditionnel, il vise à développer les ventes d’une entreprise en déployant des actions de communication conçues pour s’adapter aux envies et aux besoins des consommateurs, dans le but d’augmenter le chiffre d’affaires.
La question que vous vous posez surement : comment trouver la liste des requêtes faites par les visiteurs de mon site internet à partir du moteur interne ? La réponse : en utilisant Google Analytics. Vous devez pour commencer vous rendre sur l’interface admin de votre compte Google Analytics. Cliquez sur « Paramètres de la vue » dans la colonne de droite « Vue ». Descendez tout en bas de la page et activez le « Suivi de la recherche sur site ». Vous devez ensuite intégrer les paramètres de recherche utilisés par votre moteur de recherche interne. Une fois que vous avez fait cela, rendez-vous dans le menu « Rapports », puis dans Comportement > Recherche sur site > Termes de recherche. Vous trouverez sur cette page la liste des expressions utilisées par votre cible pour naviguer à l’intérieur de votre site.

Votre auditoire, votre cible, votre audience, vos personas, appelez-les comme vous voulez, Tout ce qui importe est de bien connaitre ceux-ci. En effet, si lorsqu'on vous demande qui est votre cible et que la seule réponse qui vous vient en tête est "tout le monde", vous ne rejoindrez personne ou du moins aucune personne qualifiée. Il est donc préférable de prendre le temps de développer vos personas en vous posant les bonnes questions et en faisant des recherches un peu plus poussées pour trouver les informations manquantes que ce soit par la recherche de données primaires (sondages, groupes de discussion, observations, expérimentations) ou secondaires (statistiques officielles, études, rapports, répertoires, sites Internet, articles de presse, données clients existantes). 
L'essor des technologies de l'information et de la communication couplée aux changements des modes de consommation (nomadisme, mobilité...) conduit les marketeurs à repenser leurs campagnes de communication en combinant de manière optimale les différents messages et canaux. L'étude « enjeux autour des données dans la relation client cross-canal »42 menée par un cabinet d'étude indépendant montre que le développement de campagnes de communication multicanales est une tendance de fond dans les stratégies marketing actuelles. Alors que le téléphone, le courrier et le face à face étaient encore prépondérants il y a quelques années, ils sont progressivement remplacés par le web et l’e-mail. En 2012, chaque canal (téléphone ; face à face ou courrier ou fax ; web ; courriel, etc.) devrait peser pour un poids à peu près équivalent des interactions clients43.[Passage à actualiser]

Campagnes low-cost : le marketing numérique prend du temps mais ne coûte pas cher. Prenons l’exemple des réseaux sociaux. Une petite entreprise peut interagir avec ses clients sur Facebook ou Twitter avec autant de facilité que ne le fait une marque mondiale. Les petites entreprises ont souvent plus d’interactions personnelles avec leurs clients. Ce qui conduit à des relations de fidélité et au marketing de bouche à oreille.

Avec le marketing numérique tout est désormais l'occasion de collecter et d'exploiter les « data ». En observant et en mémorisant les comportements de chaque utilisateur, en l'écoutant ou en échangeant avec lui les sites internet ou sur les médias sociaux. En partageant et en additionnant les données à celle de tiers pour être en mesure de mieux comprendre ou déduire qui sont les clients et quels sont leurs besoins.

Google Insight for search offre des services similaires à ceux de Google Trends. La plupart des moteurs de recherches vous enverront sur un lien qui semble être celui de Trends, mais ne vous y trompez pas, les services sont différents. Google Insight vous propose des mots-clés selon les tendances des recherches, par pays. C'est ce dernier aspect qui justifie sa séparation de Trends. Cet outil convient beaucoup plus aux sites qui visent un public d'une région bien précis.
Avant de commencer à examiner les résultats de recherche pour vos mots clés, prenez du repos pendant un moment. Jusqu’à maintenant vous avez déjà trouvé quelques mots clés qui ne sont pas vraiment utiles pour votre site web. Par exemple, ceux avec une grande concurrence et une valeur commerciale faible ou ceux avec un volume de recherche et une valeur commerciale faibles. Ou peut-être vous avez trouvé des milliers de mots clés avec un grand volume de recherche et vous avez besoin de réduire leur nombre.
La fréquence des mises à jour de l’algorithme de Google et les sujets du ces mises à jour ont poussés certains à crier haut et fort que le SEO était mort et enterré. Or le SEO n’a jamais été aussi vivant. C’est la facilité qui est morte. Celle du contenu dupliqué ou paraphrasé. Celle des stratégies de backlinks au rabais. Le métier de référenceur, lui, n’a jamais demandé autant de savoir-faire qu’en ce début d’année 2014. Et c’est pourquoi le SEO est bel et bien vivant. Définir une stratégie s’affranchissant des mauvaises habitudes passées et à l’épreuve des évolutions futures demande plus de travail. Et une veille permanente.

Le référencement payant peut donc être une option crédible pour les sites souhaitant bénéficier d’une bonne visibilité en attendant que leur référencement naturel soit efficient. La combinaison de ces deux méthodes n’est donc pas exclue. Reste à savoir si le fait de cumuler référencement naturel et payant est une association profitable à la structure.
C’est toujours important, mais les robots des moteurs de recherche sont de plus en plus intelligents. Non seulement ils mesurent le contenu de votre page Web, mais aussi le contexte. Cela signifie que pour éviter de montrer du contenu superficiel aux visiteurs du Web, les moteurs de recherche vérifient maintenant si le contenu de la page a une connaissance approfondie du sujet concerné.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
De nombreux packages logiciels pour les blogs ajoutent automatiquement l'attribut "nofollow" aux commentaires des internautes, mais il est possible d'apporter cette modification manuellement pour ceux qui ne bénéficient pas de cet ajout automatique. Ce conseil est également valable pour d'autres zones de votre site pouvant impliquer du contenu généré par l'utilisateur, comme des registres de visiteurs, des forums, des tableaux d'affichage, des listes de recommandations, etc. Si vous souhaitez vous porter garant des liens ajoutés par des tiers (si un intervenant est approuvé sur votre site, par exemple), il n'est pas nécessaire d'utiliser "nofollow" sur les liens. En revanche, les liens vers des sites que Google considère comme contenant du spam peuvent affecter la réputation de votre propre site. Le centre d'aide pour les webmasters donne d'autres conseils sur la façon d'éviter le spam dans les commentaires39 en utilisant des captchas et en activant la modération des commentaires, par exemple.
Pour finir, voici un autre outil bien utile : Keyword Tool Dominator. Celui-ci vous indique les principaux mots-clés de longue traîne associés aux termes que vous tapez dans la barre de recherche, en se basant sur les fonctions auto-complete de Google, d’Amazon et de YouTube. Dans la version gratuite du produit, vous avez le droit à trois recherches par jour.
Pour la réussite de leur stratégie Content Marketing, les entreprises B2B misent principalement sur les réseaux sociaux. Et parmi le type de contenus qu’elles produisent (et donc qu’elles diffusent sur ces plateformes), ce sont les études de cas qui arrivent en tête (82%), talonnées par la tenue de blog(s) (81%), la newsletter (81%), les rencontres réelles (81%) et les articles (79%).
Il est également possible de contacter des experts par email ou sur les réseaux sociaux. Vous leur dites que vous êtes en train de créer un contenu sur tel sujet et vous leur demandez s'ils acceptent de vous donner un conseil. Lorsque votre contenu est terminé, vous leur envoyez et les remercier. Vous avez 50% de chances pour qu'ils partagent le contenu.
L'utilisation de moyens modernes (comme les cookies, les trackers, la recherche d'adresses IP) est cependant liée à une clause légale, qui en bref oblige le webmaster à indiquer que conformément aux dispositions de la loi Informatiques et Libertés du 6 janvier 1978 (article 34), les utilisateurs disposent d’un droit d’accès, de rectification, de modification et de suppression des données les concernant. Pour toute question relative aux données personnelles ou pour exercer leurs droits au titre de la loi Informatiques et Libertés, les utilisateurs doivent en outre pouvoir connaître un moyen de contacter le webmaster.
Si vous êtes une entreprise proposant des services de réparation, il est possible qu’une partie de votre cible utilise un synonyme de « réparation » dans ses recherches : « dépannage » par exemple. Vous devez prendre en compte l’existence de termes synonymes dans votre recherche de mots-clés, en utilisant un dictionnaire des synonymes en ligne comme celui proposé par l’université de Caen. En intégrant des termes synonymes dans votre liste de mots-clés, vous pourrez toucher un nombre plus important de personnes. S’il existe 15 synonymes d’un même terme, rien ne vous interdit de sélectionner les 2 ou 3 synonymes les plus intéressants en termes de volume de recherches et/ou de niveau de compétition.
Bing : Bien que n'étant pas le choix évident, l'outil de mot-clé de Bing peut toujours fournir des informations utiles sur les mots-clés connexes. Vous devez avoir un site Web vérifié dans les outils pour les webmasters de Bing afin d'utiliser l'outil, mais il est par ailleurs libre d'utilisation. Les idées de mots clés ne sont pas aussi larges que celles que vous pourriez obtenir d'autres outils de mots clés gratuits; Cependant, un avantage en faveur de Bing est qu'ils affichent gratuitement le volume de recherche exact.
Pour la description de la page, faites en sorte qu’elle fasse 400 mots, et ne soit pas perçue comme du spam (donc éviter de placer trop de mots-clés sous forme de nuage) : tout doit être naturel. Aussi, penser à laisser une adresse de contact professionnelle, c’est à dire avec votre nom d’entreprise du type “louis@monentreprise.fr”, plutôt que “louis@gmail.com”. Cela paraît tout de suite plus crédible. Enfin, il est important de faire certifier votre page par Google, toujours dans le but de gagner en crédibilité et donc en confiance vis-à-vis des clients.
Dans chacun de ces domaines, des méthodes, des outils et des tendances viennent régulièrement s’intégrer au marketing digital. On peut citer l’usage des données utilisateurs, le marketing automation, le marketing d’influence, l’intelligence artificielle (notamment le machine learning), etc. Autant de nouvelles briques qui viennent grossir la définition du marketing digital.
Pour cette raison, les entreprises se focalisent moins sur les prospects au sens classique du terme, que sur la création d'un parcours d'achat accéléré, de l'arrivée sur le site web au passage de commande. Les entreprises B2C doivent souvent promouvoir leur produit plus haut dans l'entonnoir marketing et utiliser des call-to-action (CTA) plus puissants.
Tous les leviers numériques sont donc mis en œuvre en marketing digital. Tous les domaines d’activités l’intègrent dorénavant dans leur stratégie grâce aux réels avantages qu’il procure. Non seulement il permet de créer une relation de proximité et de confiance entre le fournisseur et le client, mais il permet aussi de sonder les exigences des consommateurs, pour mieux répondre à leurs besoins et résoudre leurs problèmes.
×