Chloé Duveau est stagiaire chez Outbrain. À ce titre, elle aide l’équipe marketing France sur la création de contenu, le SEO et les campagnes d’acquisition. Étudiante en management de projet internationaux, elle est familière de l’univers du digital et évolue dans un contexte international depuis plusieurs années. Après une première expérience en marketing digital au sein d’une start-up berlinoise, elle a rejoint l’équipe marketing d’Outbrain en décembre 2016.
La page des résultats peut parfois être plus courte que d’habitude. Au moment où vous décidez quels mots clés vous allez incorporer sur votre site web, il est très important de savoir ces circonstances. Choisissez vos combats. Et choisissez aussi un bon type de contenu pour vos combats. Y a-t-il beaucoup de vidéos dans les résultats de recherche pour votre requête ? Peut-être faudrait-il aussi utiliser une vidéo sur votre site web pour cibler cette requête.
Voici un extrait: If there’s anything I particularly hate when it comes to SEO, it’s the meta keywords tag. I so wish it had never been invented. It’s practically useless, yet people still obsess over it. In this article, I’ll explain more about why you shouldn’t worry about it except perhaps for misspellings, as well as which search engines support it.
Ces stratégies SEO vont dans la tendance qui pousse désormais les webmarketeurs à allier SEO et UX pour mieux atteindre leurs objectifs. La priorité est de séduire les visiteurs et de les inciter à s’engager sur le site, à prolonger leur visite, à être actifs dans leur démarche. Séduire les moteurs de recherche ne peut plus se faire à grands coups de backlinks, mots clés, et liens internes à foison. Il faut désormais penser avant tout au visiteur et à son expérience de visite car c’est à quoi Google prête désormais attention. On est dans une démarche qualitative pour améliorer les contenus et l’expérience utilisateur plutôt que dans une démarche quantitative pour tromper et se jouer des algorithmes de Google. Que du positif, et des stratégies SEO plus pertinentes et plus humaines !
N’envisagez pas le contenu en pensant « en quoi ceci m’aidera à atteindre l’objectif X ?», de manière à ne pas entraver la créativité. Proposez plutôt de bonnes idées de contenu, puis réfléchissez à la manière de les faire coïncider avec vos objectifs de marketing de contenu. Il peut s’agir simplement d’ajouter un appel à l’action pertinent ou de choisir des canaux spécifiques sur lesquels publier.

L’idéal dans tous les cas est d’obtenir une dizaine d’avis composés au minimum de 4 étoiles (pour le système d’avis de Google). Aussi, il peut être judicieux d’identifier les avis sur des sites spécialisés comme TripAdvisor par exemple. Car en analysant le trafic de notre site, si l’on s’aperçoit que peu de trafic provient de sites tels que TripAdvisor alors que nous y sommes présents, cela peut sous-entendre que nous avons des axes à améliorer sur ce site.
Smarteo recherche pour l'un de ses clients, Un Web product Marketing sur Grenoble Descriptif mission : Aider le business à évaluer les opportunités business pour les configurateurs de produit (Etude de marché, contact avec les Resp de marché) Assister dans le design des MVP et srtucturer le plan projet (Go To Market strategy) Assister l'implémentation et gérer le déploiement. Critère 1 : Marketing B2B, transformation digitale, Gestion de projets de taille internationale - IMPERATIF Critère 2 : …

Le référencement naturel pour les moteurs de recherche (SEO) et le référencement payant au coût par clic (SEA) ont pour objectif d’améliorer la visibilité d’un site Web sur Internet et d’augmenter le trafic ainsi que le taux de conversion. Pour ce faire, ces deux domaines du Search Engine Marketing (SEM) ne doivent pas être utilisés de manière isolée. En effet, seule l’utilisation homogène...
La position officielle de Google (le leader de la recherche, on se basera donc sur lui pour la suite) est de mettre le visiteur au centre de vos actions. De la structure du site à votre contenu. L’algorithme va donc tenter de faire la différence entre ce qui est agréable ou gênant pour l’utilisateur (site adapté pour le mobile, organisation du site, formats utilisés..) et tenter d’estimer la pertinence et la valeur de votre contenu (est-il long ? est-il unique ? d’autres sites en parlent-ils ?..). Un référenceur devra cependant toujours garder en tête que derrière ce leitmotiv du « pensez à l’internaute pour être bien référencé » se cache un algorithme bête et méchant. Enfin façon de parler.
En fait, j’ai bien du mal à comprendre pourquoi la plupart des entreprises investissent autant dans le SEM et si peu dans le SEO ($9.1 billions contre 1.3 billion en 2007 – Source: C|Net News, June 30, 2008 et SEMPO data via Massimo Burgio, SMX Madrid 2008 ) . Pour 11$ du budget qui va au SEO, 87% va au SEM. C’est énorme comme différence surtout quand on sait que la plupart des gens cliquent sur les résultats de recherches organiques dans Google et non pas sur les liens payants.
La plupart des sites web ou des petits projets ne nécessitent qu’un travail approfondi sur les personas primaires. Parallèlement au travail de réflexion effectué sur la concurrence, la création des profils types avec la méthode des personas offrent des informations complémentaires qui peuvent faire la différence dans la construction d’une stratégie de référencement naturel.
Bien entendu, vous pouvez avoir tous ces objectifs mais il est important de prioriser. Par exemple, chez MarketingHack, nous avons depuis le début l'objectif de créer une marque forte. On retrouvera cette marque sur notre réseau de site, nos formations, nos logiciels etc. Il est donc vital, pour chaque contenu que nous créons, de mettre en avant cette marque plutôt que les noms des fondateurs. Il s'agit d'une stratégie à long terme, sur deux ou trois ans. Mais le fait de l'avoir déterminé au départ nous donne un cap à tenir. De ce fait, tous nos choix rédactionnels sont basés sur cet objectif.
Plusieurs entreprises combinent avec brio le marketing évènementiel et le marketing de contenu. C’est le cas de la boutique Lululemon du Carrefour Laval. Chaque semaine, son équipe d’experts du yoga et de la course à pied invite ses abonnés Facebook à un cours de yoga ou à une séance de course à pied dirigée, et ce, gratuitement. Des conseils y sont alors prodigués, et un sentiment de communauté se crée!
Établissez un plan de diffusion – Ciblez les endroits sur lesquels s’informe votre public cible (les médias sociaux, leur boite mail, des sites de partage de vidéos) et le type de contenu qu’il préfère. Effectuez une recherche pour définir les canaux qui conviennent le mieux à votre marque, tout en effectuant une veille régulière de la pertinence de ces canaux.
Faites le suivi de vos activités de marketing en ligne pour affiner vos méthodes en permanence. Les tendances du numérique évoluent à toute vitesse. Les entreprises doivent veiller à s’adapter pour servir leur clientèle de manière pertinente. Le marketing vise également à vous démarquer. Si vous identifiez des créneaux vacants, n’hésitez pas à tester des méthodes en ligne que n’utilisent pas vos concurrents.
Le marketing1 ou esprit marketing ou concept de marketing ou optique marketing ou orientation client, est une culture organisationnelle (d’entreprise, d’association, etc.), un état d’esprit, qui cherche à privilégier les attentes et les besoins des parties prenantes de cette organisation (marchande ou non-marchande) par rapport aux attentes et besoins des membres de celle-ci. La traduction française recommandée est mercatique2.
Le paradigme17 du marketing utilisé aujourd’hui le plus couramment date environ de la fin des années cinquante. Il avait été conçu pour procurer un cadre d’analyse simple de la commercialisation des produits de grande consommation alimentaire18 en supermarché19 dans la région de Minneapolis. Ce cadre d’analyse, à l’origine plan chercheur doctorant de l’Université du Minnesota, se résumait à : Produit, Prix, Place, Promotion, 4 « P » mnémotechniques dont la prégnance va assurer la pérennité du paradigme envers et contre toutes les évidences20 et l’invention des études qualitatives de marché donnent naissance à un deuxième paradigme: celui du Concept marketing, la primauté de la connaissance des besoins du marché.
Prenons l’exemple d’un site e-commerce spécialisé en matériel informatique. Pour la requête “disque dur 500 go”, la requête sémantique affichera uniquement les produits ayant cette capacité de stockage. Cependant, on peut vouloir positionner en tête de résultats une sélection de disques durs 1to et 2to bénéficiant d’une remise commerciale, pour favoriser la vente de ces références et suggérer aux consommateurs des offres plus avantageuses. Si le disque dur 1to de la marque A est à quelques euros près au même prix que le disque dur 500go de la marque B, le consommateur sera tenté de prendre le modèle de la marque A.
En revanche, pour une expression plus grand public comme « crème antirides » qui m’intéresse pour Nanas Beauté, mon nouveau bébé dont je n’ai absolument pas le temps de m’occuper — l’outil me donne de super idées pour de prochains articles. Il regroupe des questions avec l’expression principale, des prépositions avec l’expression et aussi des sujets en ordre alphabétique avec l’expression. Cela servira bien évidemment à travailler le maillage interne et aussi à structurer une charte éditoriale qui tiendra la route sur le long terme.
Le linkbuilding (aussi appelé tissage en français) décrit la construction ciblée de profils de backlinks (liens-retour). Une stratégie de linkbuilding réussie résulte d’une augmentation du nombre et de la qualité des liens-retour. Les liens-retour étant exclusivement des liens externes, l’optimisation n’a pas lieu sur la page Web en elle-même mais grâce aux différents contacts et connexions avec des pages Web tierces. Accumuler de telles recommandations de sites externes via des liens-retour est l’une des tâches les plus importantes de l’optimisation pour les moteurs de recherche en Offpage (aussi appelée Off-site). Il s’agit d’une optimisation SEO où le site n’est pas modifié en soi, mais plutôt son « environnement »). Google valorise les sites Web qui ont un réseau pertinent et fiable de liens-retour dans son classement, d’où l’importance du linkbuilding.
On ne recherche pas les mêmes expressions lorsqu’on les prononce et lorsqu’on les écrit. Les contextes sont également différents (en regardant la télévision, entre amis, en cuisinant, dans sa salle de bain, en faisant de l’exercice). De même que l’on ne demande pas les mêmes informations à un moteur de recherche texte et à un moteur de recherche vocal (demande de direction par exemple).
Vous souhaitez que votre campagne SEO performe ? Génère du trafic qualifié ? Capture des prospects ? Et convertit les visiteurs en acheteurs ? Vous devez avoir la bonne stratégie de mot-clé. Rappelez-vous que les mauvais mots-clés sur votre site Web attireront une mauvaise audience avec un fort taux de rebond qui rétrogradera votre site aux yeux de Google. Nous verrons dans un prochain billet comment nettoyer cette liste de mots-clés et sélectionner les mots-clés les plus pertinents.
En bas de la page de résultats, Google vous proposera également une liste de recherches associées. Ces expressions de recherches peuvent vous donner des idées pour la création de nouvelles pages. Ces entités sont des suggestions faites par le moteur. Il propose en effet les résultats les plus pertinents et les plus utiles aux internautes pour affiner leur recherche.

Le générateur de mots-clés de Google est également utile pour travailler la « longue traîne » de son référencement. Cette expression fait référence aux combinaisons de mots-clés qui, si elles rapportent peu de visites sur un site, y attirent des visiteurs « qualifiés », et plus ciblés. L'exploitation de la longue-traîne n'est pas négligeable pour un site professionnel évoluant dans un contexte très concurrentiel.
Créer du contenu attrayant et utile aura probablement une plus grande incidence sur votre site Web que tous les autres facteurs présentés ici. Les internautes savent reconnaître un contenu de qualité et sont susceptibles d'y rediriger d'autres internautes. Ils peuvent le faire par l'intermédiaire d'articles de blog, de services de médias sociaux, d'e-mails, de forums ou d'autres moyens.
Vous pouvez retrouver bon nombre de ce type d’interrelations sur internet. Par exemple, Fenplast est un fabricant de portes et de fenêtres qui vend ses produits à des distributeurs et des installateurs. Vous retrouverez sur leur site web une page offrant la liste des distributeurs de leurs portes et fenêtres et même une page dédiée à chacun des distributeurs, sur laquelle vous pouvez retrouver Héritage Portes et Fenêtres.
Peu de personnes utilisent les fonctions de recherche avancées de Google Search. Elles sont pourtant très utiles, car elles permettent d’affiner et de davantage spécifier vos requêtes. Par exemple, le « – » permet d’exclure un mot. La requête « star wars -film » signifie : je veux obtenir des résultats sur l’univers « Star Wars », à l’exclusion des films. Dans le cadre d’une recherche de mots-clés, nous vous conseillons par exemple de taper la requête : mot-clé « articles les plus populaires ». Vous pourrez de cette manière accéder en quelques clics aux articles populaires parlant de votre mot-clé. La lecture des pages de résultats Google (title et meta description) liées à votre recherche vous donnera la possibilité de trouver de nouveaux mots-clés intéressants liés à votre domaine et d’identifier des idées de contenus pertinents pour votre cible.
Les contenus périphériques: par là on entend les contenus qui ne concernent pas directement vos produits, mais qui sont en lien avec eux. Par exemple, pour un site d’accessoires de cuisine, les recettes ou astuces déco de table s’inviteront dans le contenu. On peut prendre en exemple le blog de èggo ou le blog lié au site e-commerce «delamaison.fr»:
Je cherchais depuis longtemps un référenceur sérieux pas cher pour mes clients. C’est parce que Kristof explique ce qu’il fait et ce qu’il ne faut pas faire que je lui ai confié mon site en test… Mes premières requêtes clés sont sorties du néant en quelques semaines seulement alors que mon nom de domaine est une requête trés compétitive. Nous avons depuis conclu un partenariat pour le plus grand bénéfice des auto-entrepreneurs, des artisans et petites entreprises qui constituent ma clientèle et dont les budgets web et pub ne sont pas extensifs.
Pour faire honneur à cette ressource, sur laquelle vous avez mis temps et argent, il faut la promouvoir de la bonne façon. En effet, un budget publicitaire pour Facebook et LinkedIn devrait être prévu et plusieurs efforts de diffusion via les employés de l'entreprise ainsi que via un envoi courriel pourrait être déployés. Alors, lorsque l'on disait plus tôt de miser sur la qualité plus que sur la quantité. Concentrez-vous sur la création d'une bonne pièce de contenu et faites-en la promotion comme il se doit en mettant encore plus d'efforts sur la diffusion. 
Il existe une pléthore d’outils et de techniques permettant de créer une liste de mots-clés en partant d’une seule idée. Tous les outils ne se valent pas, certains offrent des données complémentaires comme la volumétrie de recherche. Pour mener à bien cette quête, l'accès à un outil avec des idées de mots-clés et des indicateurs relatifs d'un mot-clé par rapport à un autre est une nécessité absolue. Pour information, Google bloque depuis peu l’accès aux données aux volumétries de recherche dans son outil de planification à toute personne sans compte actif.

Des concours permettent aux référenceurs de comparer leurs résultats. L'objectif de ces concours est d'arriver en première place sur Google avec un mot-clé donné. Ces mots-clés sont généralement choisis avec précaution afin de ne pas interférer avec de véritables mots-clés utilisés dans d'autres contextes plus officiels. Exemples de mots-clés de précédents concours : mangeur de cigogne, sorcier glouton, chocoku, tiger l'osmose, cobraoupouaout, zurtouij, gollumelite, sentimancho, black hattitude, trafic organique, insdigbord, digmasbord, etc.


Sur le tableau, nous pouvons voir que la première page des résultats de recherche reçoit plus de 90 % de tout le trafic, et que les trois premiers résultats reçoivent plus de 60 % du trafic. Plus intéressant encore, la différence entre la position dix (première page) et la position 11 (deuxième page) se traduit par une baisse de trafic pour le terme de recherche en question de plus de 100 %.

De nombreux tests ont été faits et on mit en évidence le fait que les internautes cliquent en majorité sur le premier lien “naturel” sous les liens d’annonces. Par ailleurs, il est important de savoir que 91% des gens qui font une requête sur Google ne prennent même pas la peine de se rendre en page 2. On ne compte pas moins de 13 millions de recherches par jour sur Google et 75 % des clics sont effectuées sur les 3 premiers résultats naturels.
D’un point de vue SEO, la fréquence à laquelle vous utilisez vos mots-clés dans vos pages Web est très importante pour votre classement. On dit qu’une densité en mots-clés entre 1 et 2% est idéale pour améliorer votre classement. Qu’est-ce que ça veut dire? Une densité de 2% veut dire que le même mot-clé apparait 2 fois par 100 mots au total. Donc, pour chaque 100 mots, vous pouvez optimiser votre page Web en ajoutant le même mot-clé jusqu’à 1.9 fois. Une densité plus grande que 1.9% pourrait être considérée comme du Web spam.
En effet, l’optimisation du référencement naturel a pour but de vous faire atteindre de meilleures positions dans les résultats de recherche afin de générer plus trafic sur votre site. Or, le gain de positions « naturelles » est plus ou moins long (les gains sont visibles au bout de plusieurs mois). Concrètement, un investissement effectué en janvier ne portera pas ses fruits le même mois.
Merci Kristof pour tes conseils sur la construction de mon site Quelle-idée.fr Grâce à toi, notre WordPress est complètement et efficacement optimisé pour les moteurs de recherche et ton réseau va nous permettre d’avoir suffisamment de liens retour pour apparaitre rapidement dans les premiers résultats de Google. Si tu passes sur Paris, n’oublie pas de nous prévenir pour qu’on se fasse un resto !
Le contenu est roi. Ce dicton est vrai d’une certaine manière. Votre site Web est vraiment juste un emballage pour votre contenu. Votre contenu indique aux prospects ce que vous faites, où vous le faites, pour qui vous l’avez fait et pourquoi quelqu’un devrait utiliser votre marque/vos produits. Et si vous êtes intelligent, votre contenu devrait également aller au-delà de ces éléments évidents de type brochure et aider vos clients potentiels à atteindre leurs objectifs.
Bel article 😉 en gros le référencement est simplement un concours de popularité. Celui qui a le plus de liens les plus pertinents, les signaux envoyé par les réseaux sociaux etc. Il faut activement réussir à obtenir des liens sur une base régulière, obtenir un momentum et si l’on aide d’autre sites à donner de la valeurs à leur lecteurs, il est possible d’obtenir un beau lien en retour 😉

Le générateur de mots-clés de Google est également utile pour travailler la « longue traîne » de son référencement. Cette expression fait référence aux combinaisons de mots-clés qui, si elles rapportent peu de visites sur un site, y attirent des visiteurs « qualifiés », et plus ciblés. L'exploitation de la longue-traîne n'est pas négligeable pour un site professionnel évoluant dans un contexte très concurrentiel.


Ensuite, il vous faudra mettre en place une stratégie de netlinking. Vous trouverez tous les détails en ressources. Je vous conseille aussi de contacter les sites que vous avez mentionné dans vos contenus. Le but n'est pas de mendier un lien mais simplement de leur signaler qu'ils ont été cité. Certains d'entre eux vous feront un backlink et d'autres un partages social.
Les infolettres (newsletter) constituent un outil à privilégier dans vos stratégies. Vos clients, en vous donnant leur courriel, vous donnent la permission de leur envoyer des informations pertinentes. Souvent, l’infolettre est réalisée à partir de votre site web et elle atterrit directement chez vos clients, ce que les médias sociaux ne réussissent pas à réaliser aussi directement.
×