Pensez aux mots qu'un internaute pourrait rechercher pour trouver une partie de votre contenu. Les internautes avertis sur le sujet de votre site peuvent utiliser des mots clés différents de ceux choisis par les novices dans leurs requêtes de recherche. Par exemple, un fan de football de longue date pourrait rechercher [fifa], l'acronyme de la Fédération internationale de football association, alors qu'un nouveau fan pourrait utiliser une requête plus générale comme [éliminatoires de football]. Anticiper ces différences de comportements de recherche et les prendre en compte lors de la rédaction de votre contenu (en utilisant un bon mélange d'expressions) pourrait produire des résultats positifs. Google Ads offre un outil de planification des mots clés34 pratique qui vous permet de découvrir de nouvelles variantes de mots clés et le volume de recherche approximatif pour chacun. La Google Search Console fournit également les requêtes de recherche les plus fréquentes pour votre site et celles qui ont conduit le plus grand nombre d'internautes vers votre site dans le rapport sur les performances35.
Gardez à l’esprit cependant que la recherche de mots-clés est un processus continu. Comme vous l'avez remarqué, les étapes requises pour pouvoir rechercher et intégrer vos mots-clés nécessitent du temps et de la patience ; et il faudra attendre également que Google détecte ces changements. Plus important encore, à mesure que le comportement des internautes évolue, le SEO change, les algorithmes des moteurs de recherche changent, et les mots-clés que vos clients utilisent changeront probablement ; donc, assurez-vous d'effectuer régulièrement votre recherche de mots-clés pour vous assurer que vos informations sont à jour et exactes.
Dans chacun de ces domaines, des méthodes, des outils et des tendances viennent régulièrement s’intégrer au marketing digital. On peut citer l’usage des données utilisateurs, le marketing automation, le marketing d’influence, l’intelligence artificielle (notamment le machine learning), etc. Autant de nouvelles briques qui viennent grossir la définition du marketing digital.

La création de votre contenu est terminée. Maintenant, vous allez devoir le promouvoir. Mais tous les contenus ne sont pas nés égaux. Vous allez donc devoir prédéterminer la façon dont vous allez promouvoir votre contenu afin d’obtenir le maximum de portée et d’effet. Votre processus de promotion du contenu garantit que tous vos efforts de création n’étaient pas vains.
Cela fait référence aux ressources numériques dont votre marque ou votre entreprise est propriétaire, qu’il s’agisse de votre site web, de vos profils sur les réseaux sociaux, de votre contenu ou de vos images. Ces médias appartiennent à votre entreprise. Cela peut inclure du contenu hors site que vous possédez, mais qui n’est pas hébergé sur votre site internet, comme un blog publié sur Le Monde, par exemple.

Unlike other forms of online marketing, content marketing relies on anticipating and meeting an existing customer need for information, as opposed to creating demand for a new need. As James O'Brien of Contently wrote on Mashable, "The idea central to content marketing is that a brand must give something valuable to get something valuable in return. Instead of the commercial, be the show. Instead of the banner ad, be the feature story."[3] Content marketing requires continuous delivery of large amounts of content, preferably within a content marketing strategy.[4]

Les mots-clés sont toujours utilisés aujourd'hui. Bien des moteurs de recherche modernes ont des méthodes (basées sur des algorithmes de recherche tenus secrets) pour déterminer quels mots dans un champ de recherche sont importants et doivent être traités. Les mots communs tels que les articles (a, un, le) et les conjonctions (et, ou, mais) ne sont pas traités comme mots clés car il serait inefficace de procéder ainsi1. Presque chaque page en langue française sur Internet contient l'article "le", il n'y a donc aucun sens à le chercher. Un mot clé doit donc être pertinent2 et être porteur de sens.


Connaissez-vous Dollar Shave Club? Il s'agit d'une entreprise qui vend des rasoirs no-name de qualité pour hommes qui coûtent beaucoup moins chers que les marques connues telle que Gilette. Cette compagnie offre un abonnement mensuel qui permet de recevoir de nouvelles lames chaque mois par la poste, et ce, dans un emballage de qualité et via un service à la clientèle hors pair. Cette entreprise a été fondée en 2011 et ne comptait aucun employé, si ce n'est les 2 fondateurs, et en seulement 2 jours, ils ont réussi à générer 12 000 nouveaux consommateurs. Oui, oui, vous avez bien lu. Comment? Grâce au marketing de contenu qui, ici, s'est traduit en une vidéo qui leur a coûté 4 500$, mais qui a énormément payé au bout du compte. Ainsi, vous voyez qu'une simple vidéo peut représenter un excellent exemple de content marketing (terme anglophone souvent utilisé par les marketeurs), mais ça ne s'arrête pas là. Dans cet article, vous comprendrez qu'est-ce que le marketing de contenu et pourquoi est-ce bénéfique pour les entreprises de s'y mettre.

La contribution des moteurs de recherche via le SEO est d’autant plus importante qu’ils génèrent un trafic ciblé avec les internautes cherchant ce que vous proposez. Ainsi, si votre site ne peut pas être trouvé et analysé pour être référencé dans les moteurs de recherche, vous pourrez difficilement augmenter le trafic de votre site. Et cette affirmation est d’autant plus vraie si vous êtes positionné sur un secteur concurrentiel. Optimiser son SEO pour être placé devant ses concurrents est un investissement inestimable.

Si vous avez un produit que le client ne connaît pas, il n’en fera pas la recherche, vous devez donc le faire connaître sur le net et la meilleure manière est de réaliser une stratégie « push » sur les réseaux sociaux. Une marque de voiture électrique comme Tesla a tout avantage à tirer de films ou vidéos d’une voiture électrique faisant une course de vitesse avec un avion afin de montrer les qualités d’accélération d’une voiture électrique. Il en est de même avec une nouvelle boutique s’installant dans un quartier, d’une carte de crédit présentant des avantages distinctifs. Une politique de Adwords serait du gaspillage, et le SEO peut exister, mais n’est pas prioritaire, il suivra de lui-même la campagne sur les réseaux sociaux de manière naturelle.
Le marketing de contenu ne se concentre pas sur la vente, mais sur la communication avec les clients et prospects par le biais de programmes qui valorisent des éléments du capital de la marque (ex : responsabilité sociétale, patrimoine culturel, capacité à innover). Cette communication marketing se distingue ainsi de la publicité qui doit faire vendre (spot, bannière publicitaire, placement de produit) ou du sponsoring qui apporte de la visibilité pour une marque. De la même manière que pour la publicité, il est possible de mesurer le retour sur investissement d'une stratégie de contenu, celle-ci ayant pour but in fine de générer une opportunité commerciale1.
La publicité sur Twitter. Cette plateforme se prête parfaitement à la diffusion de contenu. Vous pouvez acheter de la publicité pour promouvoir un tweet afin d'augmenter la viralité de vos contenus. Ou alors, vous pouvez directement chercher à collecter des leads sur Twitter. Je vous invite également à diffuser vos contenus auprès de followers d'influenceurs dans votre secteur.
Le référencement est toutefois une profession évoluant dans un cadre complexe. Ses techniques de plus en plus innovantes, intègrent évidemment des considérations nouvelles constituées sur le marketing, sur le relationnel avec les communautés, sur une veille patiente des évolutions, ainsi que sur une certaine imagination informatique et technique. Mais les enjeux commerciaux auxquels répondent les référenceurs peuvent être contraires aux enjeux économiques des moteurs de recherche, notamment ceux de Google.

Les différents rapports d'améliorations26 de la Search Console vous permettent de déterminer le nombre de pages de votre site où nous avons détecté un type de balisage spécifique, le nombre de fois où elles ont été affichées dans les résultats de recherche et le nombre de fois où les internautes ont cliqué dessus au cours des 90 derniers jours. Ils indiquent également les erreurs que nous avons détectées.
Chloé Duveau est stagiaire chez Outbrain. À ce titre, elle aide l’équipe marketing France sur la création de contenu, le SEO et les campagnes d’acquisition. Étudiante en management de projet internationaux, elle est familière de l’univers du digital et évolue dans un contexte international depuis plusieurs années. Après une première expérience en marketing digital au sein d’une start-up berlinoise, elle a rejoint l’équipe marketing d’Outbrain en décembre 2016.
L’un des plus puissants outils de marketing digital est assurément l’émailing. Réaliser des campagnes d’émailing, c’est-à-dire l’envoi d’emails personnalisés en masse à des cibles bien choisies, est une tâche extrêmement importante. Cette action permet d’augmenter le nombre de prospects et d’acquérir une base de données de clients potentiels assez conséquente. C’est une tâche assez facile à gérer dont les bienfaits sont énormes. Elle permet entre autres de fidéliser les clients existants, et est déterminante dans une action de marketing automation, c’est-à-dire pousser le prospect à conclure un achat. Tout ceci se fait grâce à une analyse du web, notamment sur le comportement de vos visiteurs sur le web. Recueillir toutes les données relatives à leurs goûts et habitudes, c’est cela le big data. Cette mesure permet d’affiner vos campagnes d’émailing, et plus largement vos actions marketing et commerciales.
×