Les optimiseurs de référencement auprès des moteurs de recherche utilisent ces informations pour choisir le meilleur moyen d’aborder l’optimisation des sites Web. Pour certains sites, renforcer la visibilité pour certains moteurs de recherche n’implique le plus souvent que des améliorations mineures du contenu, tandis que pour d’autres, cela peut nécessiter une refonte à plus grande échelle du site. Les moteurs de recherche modernes tiennent compte de la structure de votre site Web ainsi que de la qualité de son contenu. En fait, les algorithmes de Google prennent en considération l’expérience perçue d’un utilisateur de votre site pendant sa navigation pour décider de son classement dans ses résultats.
Une erreur classique consiste à recopier les descriptions produits du fournisseur qui se trouvent sur le site internet de ce dernier. Ceci est considéré comme du duplicate par Google qui pénalise la performance du site en termes de classement souhaité dans les moteurs de recherche de référence. Ecrire des pages web suffisamment différentes les unes des autres est un travail difficile, surtout lorsque le site e-commerce référence plusieurs centaines d’articles, mais un travail nécessaire pour une bonne performance SEO.
Non seulement la création de catégories et de noms de fichiers descriptifs pour les documents de votre site Web vous aide à mieux organiser ce dernier, mais cela peut aussi permettre de créer des URL plus simples et plus "conviviales" pour les personnes souhaitant créer un lien vers votre contenu. Les URL à rallonge ou complexes contenant peu de mots reconnaissables peuvent effrayer les visiteurs.
Prenez l’habitude de créer régulièrement des rapports sur la performance de votre marketing de contenu. Ces rapports peuvent ensuite être partagés avec votre équipe, dans un souci de transparence et pour leur montrer les performances du contenu. Il est également possible de présenter rapports à la Direction, pour démontrer la valeur de votre contenu pour l’entreprise. Enfin, ils vous donnent un aperçu des indicateurs clés, ce qui se révèle pratique pour évaluer les objectifs des prochaines campagnes de marketing de contenu.
Aussi appelé e-marketing ou encore marketing numérique, le marketing digital regroupe toutes les pratiques marketing utilisées sur les supports et canaux digitaux. En général, il est assimilé à tout ce qui se rapproche de près ou de loin à Internet : on parle alors de webmarketing ou de cybermarketing. Avec le temps et l’avancée de la technologie, son périmètre d’intervention s’est cependant élargi. Aujourd’hui, d’autres médias sont également prisés, entre autres les applications mobiles et les jeux vidéo. A chaque nouvelle tendance, les spécialistes en marketing sont contraints de revoir leurs méthodes de travail. Il semble donc difficile de donner une liste exhaustive des différents domaines sur lesquels se base le marketing digital.

Lorsque vous lisez des avis-clients, vous devez chercher à identifier les différents de satisfaction et d’insatisfaction. Pour quelles raisons les clients qui mettent 5 étoiles à un produit sont-ils si enthousiastes ? A l’inverse, quelles sont les quatre ou cinq principales raisons de l’insatisfaction pour un produit ? Des fonctionnalités manquantes ? Une expérience d’utilisation mauvaise ? Un service client médiocre ? Dans les deux cas (clients insatisfaits / clients insatisfaits), ce qui apparaît dans les avis ce sont les éléments qui préoccupent le plus votre cible. Et à ces éléments sont associés des mots-clés.
Communication hors média : PLV (Publicité sur le lieu de vente), Communication institutionnelle, T-shirts, Techniques de Marketing Direct, Relations publiques, Message non publicitaire (de type informationnel) destiné au grand public via des mass-médias, Organisation d'événements (parfois désigné « événementiels ») accompagnant la promotion de produits et/ou services, Tirer profit d'un évènement culturel, Promotion des ventes (On cherche à augmenter de façon significative le chiffre d'affaires sur une période déterminée. Plusieurs techniques pour cela : primes, jeux, baisses de prix, essais gratuits, dégustation ou échantillons, animation...).
La nouveauté sur Google est la recherche universelle. Auparavant, sur Google, on ne trouvait que des sites web, alors qu’aujourd’hui on va pouvoir accéder à de la vidéo, des images. Le contenu que l’on peut trouver dans le moteur est désormais universel. La notion de référencement universel a donc fait son apparition et elle peut modifier les résultats de l’exposition de la marque sur une page web. Cela change la donne, en effet, on peut être premier sur un mot-clé mais se faire doubler sur d’autres types de contenus. La recherche universelle est la seule rupture réelle et vraiment sensible à noter sur les moteurs de recherche.

Des articles décrivant pas-à-pas les activités d'optimisation pour les moteurs de recherhe seront publiés régulièrement dans cette section. Vous pourrez ainsi faire vous-même l’optimisation de votre site web et vous comprendrez mieux les impacts de ces travaux sur la perception des moteurs de recherche quant à votre entreprise et son site web. Visitez nous régulièrement et contribuez au succès de votre entreprise en améliorant sa visibilité sur internet.
A l’aide de l’attribut « nofollow », on peut spécifier à Google de ne pas prendre en compte la cible des liens de votre page afin de ne pas influencer son référencement.  Pour ce faire, l’attribut rel="nofollow"  est ajouté au lien dans le code HTML. Lorsque Google a introduit cet attribut en 2005, on réclamait aux Webmasters de marquer les liens qui n’étaient pas de nature rédactionnelle par l’attribut « nofollow ». Ce faisant, toute manipulation de profil de backlinks devrait être impossible et le spam de liens, qui était une pratique répandue autrefois, s’est donc endigué. En règle générale, les liens nofollow ont aujourd’hui un profil de liens naturel et ils sont ainsi pris en compte dans l’analyse SEO.  
Ce document intitulé «  Utiliser le générateur de mots-clés de Google pour son site web pro  » issu de CommentCaMarche (https://www.commentcamarche.net/) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.
En fait, il s’agit de l’utilisation qui est faite du contenu qui est dupliqué. S’il est question d’une utilisation plus abusive où un site prend le contenu de plusieurs sites afin d’attirer le maximum de trafic possible, celui-ci sera pénalisé par Google. Toutefois, si un Internaute décide de reprendre un billet que vous avez écrit sur son propre blogue, vous ne serez pas pénalisé sur ce point.
Avec le marketing numérique tout est désormais l'occasion de collecter et d'exploiter les « data ». En observant et en mémorisant les comportements de chaque utilisateur, en l'écoutant ou en échangeant avec lui les sites internet ou sur les médias sociaux. En partageant et en additionnant les données à celle de tiers pour être en mesure de mieux comprendre ou déduire qui sont les clients et quels sont leurs besoins.
Si on classe ses mots clés par intérêt global décroissant, on va tomber sur des bons plans : des mots clés de longue traîne, mais très facilement accessibles. Un simple paragraphe ajouté dans une page correspondante au mot clé va nous permettre de ranker dessus. C’est une bonne méthode pour montrer qu’on travaille bien ou pour « sauver » un site se trouvant dans une situation difficile.
C’est certainement le point le plus important dans une stratégie de référencement car sans liens vers votre site web impossible d’être bien placé (à moins d’avoir une faible concurrence). Il faut qu’un maximum de sites Internet parlent de vous afin que votre popularité aux yeux de Google augmente. Il existe ensuite des plateformes comme Ereferer qui veut vous proposer des prestations d’annuaires thématisés par exemple.
A l’aide de l’attribut « nofollow », on peut spécifier à Google de ne pas prendre en compte la cible des liens de votre page afin de ne pas influencer son référencement.  Pour ce faire, l’attribut rel="nofollow"  est ajouté au lien dans le code HTML. Lorsque Google a introduit cet attribut en 2005, on réclamait aux Webmasters de marquer les liens qui n’étaient pas de nature rédactionnelle par l’attribut « nofollow ». Ce faisant, toute manipulation de profil de backlinks devrait être impossible et le spam de liens, qui était une pratique répandue autrefois, s’est donc endigué. En règle générale, les liens nofollow ont aujourd’hui un profil de liens naturel et ils sont ainsi pris en compte dans l’analyse SEO.  
En menant une analyse de logs lors de l’audit SEO, nos experts SEO ont identifié de nombreuses optimisations à mettre en place sur le site web du client. Grâce à notre accompagnement des équipes techniques et marketing du client, l’ensemble des recommandations ont été mises en place en 3 mois. 2 mois plus tard, le site web a gagné +50% de trafic organique.
Rédigez une description capable d'informer et d'intéresser les internautes qui voient votre balise Meta "description" en tant qu'extrait dans un résultat de recherche. Il n'existe pas de longueur maximale ou minimale pour le texte contenu dans une balise Meta "description", mais nous vous recommandons de faire en sorte qu'il soit suffisamment long pour figurer entièrement dans la Recherche (notez que les internautes peuvent voir des extraits de différentes tailles en fonction de leur recherche et de l'appareil qu'ils utilisent), et qu'il inclue toutes les informations pertinentes pour que les internautes sachent si la page pourra leur être utile.

On ne recherche pas les mêmes expressions lorsqu’on les prononce et lorsqu’on les écrit. Les contextes sont également différents (en regardant la télévision, entre amis, en cuisinant, dans sa salle de bain, en faisant de l’exercice). De même que l’on ne demande pas les mêmes informations à un moteur de recherche texte et à un moteur de recherche vocal (demande de direction par exemple).
Les pages d’entrée (« introductions en flash ») agacent ! Ne commettez pas cette erreur tactique si vous essayez de convertir les visiteurs en clients. La patience n’est pas la vertu cardinale des internautes, et le choix en matière de sites est immense. Éliminez tous les petits obstacles, et plongez directement les visiteurs au cœur de votre site.
Chaque recherche est une expression des besoins, des envies, des intérêts et des désirs des gens. Imaginez le bénéfice que pourrait retirer votre entreprise si vous pouviez analyser les tendances de recherches sur Google, trouver les termes de recherche liés à votre domaine et personnaliser le contenu de votre site Web afin de répondre aux vrais besoins de vos clients.
Red Bull, which sells a high-energy beverage, has published YouTube videos, hosted experiences, and sponsored events around extreme sports and activities like mountain biking, BMX, motocross, snowboarding, skateboarding, cliff-diving, freestyle motocross, and Formula 1 racing. Red Bull Media House is a unit of Red Bull that "produces full-length feature films for cinema and downstream channels (DVD, VOD, TV)."[19] The Red Bulletin is an international monthly magazine Red Bull publishes with a focus on men's sports, culture, and lifestyle.

Traditional marketers have long used content to disseminate information about a brand and build a brand's reputation. Taking advantage of technological advances in transportation and communication, business owners started to apply content marketing techniques in the late 19th century. They also attempted to build connections with their customers. For example:

Ce qui différencie le marketing digital du web marketing est assurément les types de supports numériques utilisables dans l’un et dans l’autre. Si le web marketing s’arrête à la forme traditionnelle de l’internet, le marketing digital quant à lui va au-delà. Ce dernier utilise la possibilité offerte par les supports numériques mobiles. Le marketing mobile consiste donc à utiliser comme canaux de communication et de promotion les terminaux mobiles, principalement les smartphones, mais aussi les tablettes et smartwatches. Les applications mobiles, la localisation, la publicité sur mobile, les push notifications et bien d’autres éléments y sont utilisés.

×