Faire un lien d'une page A vers une ressource B, c'est y faire référence et donc référencer la ressource B depuis la page A. Par vulgarisation, l'action générique d'inscription dans les moteurs de recherche a été appelée référencement. Aujourd'hui, sa pratique s'articule autour des outils de recherche, plus particulièrement des moteurs et des annuaires de recherche, en tentant d'améliorer le positionnement des sites (et donc leur visibilité) dans leurs pages de résultats, appelées SERP (search engine results pages) dans le jargon du référencement.

Les infolettres (newsletter) constituent un outil à privilégier dans vos stratégies. Vos clients, en vous donnant leur courriel, vous donnent la permission de leur envoyer des informations pertinentes. Souvent, l’infolettre est réalisée à partir de votre site web et elle atterrit directement chez vos clients, ce que les médias sociaux ne réussissent pas à réaliser aussi directement.

Quiconque crée du contenu doit savoir quand il intervient sur la voie de la création du produit fini. Lors de la création de contenu, il peut être judicieux, par exemple, de commencer par les rédacteurs. Une fois la rédaction terminée, l’éditeur prend le relai. Viennent ensuite les designers ou les caméramen. Le contenu achevé passe ensuite dans les mains d’un responsable. Toute modification nécessaire impliquera l’intervention du créateur, puis d’un responsable pour l’approbation finale. Il peut aussi exister une étape intermédiaire dont sera responsable un chargé de projet. Il se pourrait également que vous ne disposiez pas des ressources nécessaires à la prise en charge d’un processus aussi complexe. Votre processus pourrait n’impliquer qu’un rédacteur et un designer. Dans tous les cas, chaque personne doit savoir à quel moment elle intervient dans le processus, et quelles sont ses responsabilités dans le cadre d’un projet de contenu standard.


Avant de commencer un travail d'optimisation pour le référencement naturel, il est nécessaire d'identifier et de choisir les mots-clés pertinents. Différentes stratégies de ciblage sont possibles. Il est ainsi intéressant de cibler aussi bien des requêtes génériques (télévision, vente maison, vols pas chers…), concurrentielles mais permettant un volume de trafic important, que des requêtes de type longue traîne moins volumineuses pour chacune de ces requêtes. Dans le cas d'une stratégie de ciblage longue traîne, il est donc indispensable de viser un volume important de mots-clés.
Malgré cette simplification du terme « stratégie », c’est vrai qu’il peut être difficile de commencer à en construire une. Voyons d’abord à quoi ressemble une campagne de marketing sur le web, et ensuite, nous verrons les sept étapes de conception pour vous aider à créer une stratégie de marketing efficace pour mener votre entreprise vers le succès.
J’ai fait affaire avec AdMovendo pour l’optimisation de mon site web. Le travail effectué par l’équipe est d’une qualité exceptionnelle et les résultats sont excellents. Depuis, je reçois beaucoup de demandes de service via le formulaire web prévu à cet effet. Le site web est devenu un excellent outils pour l’acquisition de client. Merci à toute l’équipe.

Dans ce contexte, l'IA apporte un supplément d'intelligence, d'âme et de personnalisation. Sa puissance de calcul, d'analyse et d'apprentissage nous rapproche du besoin de chaque client. Il est en mesure de vraiment personnaliser les pages et les offres, en tenant compte de qui est le client, de son besoin identifié ou anticipé, du « device » utilisé. Mieux, avec l'IA, le marketer peut imaginer un « story telling » personnalisé, capable de créer de l'émotion et donc une proximité entre la marque et son client.


Prenez l’habitude de créer régulièrement des rapports sur la performance de votre marketing de contenu. Ces rapports peuvent ensuite être partagés avec votre équipe, dans un souci de transparence et pour leur montrer les performances du contenu. Il est également possible de présenter rapports à la Direction, pour démontrer la valeur de votre contenu pour l’entreprise. Enfin, ils vous donnent un aperçu des indicateurs clés, ce qui se révèle pratique pour évaluer les objectifs des prochaines campagnes de marketing de contenu.
Non seulement la création de catégories et de noms de fichiers descriptifs pour les documents de votre site Web vous aide à mieux organiser ce dernier, mais cela peut aussi permettre de créer des URL plus simples et plus "conviviales" pour les personnes souhaitant créer un lien vers votre contenu. Les URL à rallonge ou complexes contenant peu de mots reconnaissables peuvent effrayer les visiteurs.
Et l'intelligence artificielle (IA) dans tout cela me direz-vous ? Eh bien son émergence coïncide avec la fin d'une époque pour le marketing numérique. Finies les stratégies misant sur une présence de tous les instants, sur toutes les plates-formes, s'insinuant partout. En apportant de l'intelligence, l'IA met fin au règne de la publicité intrusive et ouvre la perspective de stratégies offrant de la valeur à chaque personne ciblée et un retour sur investissement maximisé pour chaque annonceur.
Le dictionnaire du web ne fait pas de publicité, et pour cause : nous n’avons rien à vendre. En revanche, afin de promouvoir le site, nous offrons aux visiteurs une version pdf du dictionnaire à télécharger. Préparer ce e-book prend du temps, et il n’est donc mis à jour que trimestriellement.Mais pour de nombreux visiteurs, notamment en Afrique, ce format portable permet de pouvoir consulter le dico sans être nécessairement connecté au web. Il rend donc un grand service, et les utilisateurs satisfaits deviennent bien souvent des ambassadeurs actifs du site et nous aident à réaliser notre mission : démocratiser l’accès à la connaissance dans le domaine du web.
Campagnes low-cost : le marketing numérique prend du temps mais ne coûte pas cher. Prenons l’exemple des réseaux sociaux. Une petite entreprise peut interagir avec ses clients sur Facebook ou Twitter avec autant de facilité que ne le fait une marque mondiale. Les petites entreprises ont souvent plus d’interactions personnelles avec leurs clients. Ce qui conduit à des relations de fidélité et au marketing de bouche à oreille.
La solution du “fait-maison” peut être coûteuse en terme de gestion de projet et de temps de développement. Elle devra par ailleurs être maintenue par vos équipes, notamment lors de mises à jour sur votre coeur e-commerce. Opter pour une technologie de moteur interne déjà développée, de type SaaS par exemple, offre l’avantage de ne pas avoir à se soucier de la technologie (temps de chargement serveur, coûts de développement, mise à jour de la solution, etc.) : tout est géré par votre solution. De plus, cela vous permettra de personnaliser l’affichage des produits en croisant de nombreux critères supplémentaires, afin d’augmenter la pertinence, et attribuer un scoring individuel à vos produits qui conditionnera l’affichage par rapport à d’autres références.
Pour vous aider à recueillir toute l’information nécessaire et à bâtir vos fiches personas, votre équipe de marketing et vente pourrait vous fournir de nombreuses données. De même, n’hésitez pas à communiquer avec vos clients et à discuter avec eux de leurs besoins, des difficultés qu’ils rencontrent sur votre site Web ou ailleurs, de leurs attentes lorsqu’ils effectuent une recherche sur le Web, etc.

Si votre objectif de marketing de contenu se concentre sur les ventes ou les leads, créez des personas d’acheteurs spécifiques (ou adaptez des personas d’acheteurs existants en fonction de votre contenu). Ceci implique d’établir le profil de vos clients, de manière à savoir à quoi ressemble un acheteur et à connaître les types spécifiques de contenu qui le séduira. S’agira-t-il d’un directeur ou d’un simple employé ? Travaillera-t-il dans une petite ou une grande entreprise ? Sera-t-il sur les médias sociaux ou pourrez-vous l’atteindre par courrier électronique ? Quels sont ses objectifs ? Votre contenu offre-t-il des informations qui pourraient l’aider à atteindre ces objectifs ? Pourquoi ne pas supprimer ses freins ? Il vous faudra répondre à ces questions avant de commencer à créer du contenu.
Il fournit des suggestions de requêtes associées à un ou plusieurs requêtes, pour aider les annonceurs à trouver des mots-clés et groupes d'annonces pertinents. Il leur permet d'opter pour les mots-clés correspondant aux requêtes tapées par les internautes dans Google, afin d'optimiser l'affichage des publicités sur la page de résultats de Google.
Cette fonction d’auto-complete est destinée aux internautes et conçues pour faciliter leurs recherches. Mais elle s’avère aussi très utile pour les personnes qui comme vous recherchez des mots-clés. Bien sûr, cette fonction a des limites car elles ne vous proposent que quatre ou cinq requêtes. Pour en tirer meilleur parti, vous pouvez aussi taper deux mots au lieu d’un. Google vous proposera des requêtes plus longues et plus ciblées. Par exemple, taper « aménagement intérieur », au lieu de « aménagement ».
Imaginez-vous, par exemple que vous vendez plus de 400 types différents des téléviseurs (pour le moment nous ne prenons pas en considérations les problèmes de stockage etc.). Les 20 téléviseurs les plus vendus représentent 50% de tous les revenus. Les 380 téléviseurs qui restent représentent aussi 50% des revenus. Ils ne sont pas très vendus individuellement, mais ensemble ils ont le même revenu que les 20 téléviseurs les plus vendus. Dans cet exemple les 380 téléviseurs représentent la longue traîne, dans le tableau ci-dessous c’est l’espace jaune. Les 20 téléviseurs sont représentés en vert.
Rechercher les mots-clés sur Google et Bing. Vous avez déjà analysé les niveaux de concurrence sur le Générateur de mots-clés de Google ; mais comme mentionné auparavant, ces niveaux représentent la concurrence de recherche payante, et ne s’appliquent pas toujours à la recherche organique. Le fait d'identifier les sites qui sont actuellement bien classés pour votre mot-clé vous fournira de précieux renseignements au sujet de vos concurrents, et vous montrera s'il vous sera difficile de vous classer pour la requête de recherche en question. Si les meilleurs résultats sont ceux de marques connues et bien établies, vous n'aurez que très peu de chance de bien vous classer pour votre mot-clé.

Toutefois, certains webmaster ne peuvent être catégorisés de manière aussi tranchée. Si la plupart se conforment effectivement aux règles « white hat » pour l'essentiel de leur travail, il est fréquent de voir certaines pratiques « black hat » être utilisées de manière complémentaire. Les « grey hat », situés entre le blanc et le noir, optimisent l'efficacité du référencement en usant de techniques proscrites avec modération. La difficulté de cette approche consiste à limiter suffisamment l'intensité d'utilisation des procédés « black hat » pour ne pas être désindexé par les moteurs de recherche, tout en en tirant un profit maximum. Contrairement au « black hat », le « grey hat » permet ainsi de minimiser la prise de risque tout en obtenant des performances SEO plus importantes.


Outre le fait de répondre aux besoins de votre public cible et de satisfaire les exigences de vos objectifs commerciaux, il vous sera nécessaire de décider du type de contenu le plus adapté à votre équipe marketing. Si vous ne disposez pas de caméraman et n’avez pas les moyens de faire appel aux services d’un professionnel, laissez les vidéos de côté. Si votre entreprise est une start-up et que vous n’avez aucun client d’importance, les études de cas ne sont pas vraiment une option. Trouvez les types de contenu qui correspondent le mieux à vos forces et à vos ressources, et faites-en votre priorité. Il n’est pas question de réinventer la roue, mais juste de mettre en évidence vos forces et de générer des affaires à l’aide de contenu intéressant.
Il est également possible de contacter des experts par email ou sur les réseaux sociaux. Vous leur dites que vous êtes en train de créer un contenu sur tel sujet et vous leur demandez s'ils acceptent de vous donner un conseil. Lorsque votre contenu est terminé, vous leur envoyez et les remercier. Vous avez 50% de chances pour qu'ils partagent le contenu.
Le contenu est roi. Ce dicton est vrai d’une certaine manière. Votre site Web est vraiment juste un emballage pour votre contenu. Votre contenu indique aux prospects ce que vous faites, où vous le faites, pour qui vous l’avez fait et pourquoi quelqu’un devrait utiliser votre marque/vos produits. Et si vous êtes intelligent, votre contenu devrait également aller au-delà de ces éléments évidents de type brochure et aider vos clients potentiels à atteindre leurs objectifs.
Il est également possible de contacter des experts par email ou sur les réseaux sociaux. Vous leur dites que vous êtes en train de créer un contenu sur tel sujet et vous leur demandez s'ils acceptent de vous donner un conseil. Lorsque votre contenu est terminé, vous leur envoyez et les remercier. Vous avez 50% de chances pour qu'ils partagent le contenu.

Imaginez-vous, par exemple que vous vendez plus de 400 types différents des téléviseurs (pour le moment nous ne prenons pas en considérations les problèmes de stockage etc.). Les 20 téléviseurs les plus vendus représentent 50% de tous les revenus. Les 380 téléviseurs qui restent représentent aussi 50% des revenus. Ils ne sont pas très vendus individuellement, mais ensemble ils ont le même revenu que les 20 téléviseurs les plus vendus. Dans cet exemple les 380 téléviseurs représentent la longue traîne, dans le tableau ci-dessous c’est l’espace jaune. Les 20 téléviseurs sont représentés en vert.
Toutefois, certains webmaster ne peuvent être catégorisés de manière aussi tranchée. Si la plupart se conforment effectivement aux règles « white hat » pour l'essentiel de leur travail, il est fréquent de voir certaines pratiques « black hat » être utilisées de manière complémentaire. Les « grey hat », situés entre le blanc et le noir, optimisent l'efficacité du référencement en usant de techniques proscrites avec modération. La difficulté de cette approche consiste à limiter suffisamment l'intensité d'utilisation des procédés « black hat » pour ne pas être désindexé par les moteurs de recherche, tout en en tirant un profit maximum. Contrairement au « black hat », le « grey hat » permet ainsi de minimiser la prise de risque tout en obtenant des performances SEO plus importantes.
Produire le contenu que l’internaute veut est donc primordial. Mais cela ne suffira pas pour obtenir une bonne visibilité. Il vous faut améliorer votre domaine d’autorité. Le domaine d’autorité est un score qui représente la note de « crédibilité » et donc de « confiance » de votre site web aux yeux de Google. Une autorité forte aboutit à un meilleur positionnement dans les résultats de recherche.

Mais, face à la masse de publicité et d'informations qu'on trouve en ligne, il est vital de se démarquer et de prouver son expertise. Et c'est la que le marketing de contenu prend tout son sens. Plutôt que d'aller chercher le client, vous le laissez venir à vous via la qualité de vos contenus. Chez MarketingHack, ce sont uniquement nos actions de contenu marketing qui nous apportent des clients pour des formations physiques et du consulting. 
Cette stratégie fonctionne parfaitement pour vendre du consulting ou des prestations de service. Votre prospect est déjà convaincu par vos contenus mais vous allez aller plus loin et faire en sorte de briser tous ses freins à l'achat. La technique consiste à réaliser des études de cas en vidéo. Il vous suffit de proposer à un client de lui réaliser une prestation gratuitement. En échange, vous filmez tout afin de convaincre vos prospects. Si vous réalisez deux ou trois études de cas dans ce genre, vous n'aurez aucun mal à convaincre vos prospects d'acheter vos produits.
In mid 2016, an Indian tea company (TE-A-ME) has delivered 6,000 tea bags[30] to Donald Trump and launched a video content on YouTube[31] and Facebook.[32] The video campaign received various awards including most creative PR stunt[33] in Southeast Asia after receiving 52000+ video shares, 3.1M video view in first 72-hour and hundreds of publication mentions (including Mashable, Quartz,[34] Indian Express,[35] Buzzfeed[36]) across 80+ countries.
Ces stratégies SEO vont dans la tendance qui pousse désormais les webmarketeurs à allier SEO et UX pour mieux atteindre leurs objectifs. La priorité est de séduire les visiteurs et de les inciter à s’engager sur le site, à prolonger leur visite, à être actifs dans leur démarche. Séduire les moteurs de recherche ne peut plus se faire à grands coups de backlinks, mots clés, et liens internes à foison. Il faut désormais penser avant tout au visiteur et à son expérience de visite car c’est à quoi Google prête désormais attention. On est dans une démarche qualitative pour améliorer les contenus et l’expérience utilisateur plutôt que dans une démarche quantitative pour tromper et se jouer des algorithmes de Google. Que du positif, et des stratégies SEO plus pertinentes et plus humaines !

Le métier de référenceur, encore récent, ne bénéficie pas encore d'un cursus type, à tel point qu'à l'heure actuelle ce poste peut être occupé après des formations et des carrières multiples. On trouve 3 grands types de profils : le référenceur « technique » (souvent issu d'une formation en informatique ou en ingénierie), le référenceur « éditorial » (pas de cursus dédié mais qui demande une sensibilité à l'écriture) et le référenceur « marketing » (souvent issu d'études commerciales ou en communication et marketing).
Grâce à un audit complet, nos experts SEO ont pu définir une stratégie pour que le site web du client dépasse ses concurrents et atteigne son objectif de trafic organique. En plus de l’accompagnement à la mise en place de recommandations on-site, la création de 600 nouveaux liens de qualité sur 12 mois ont permis à notre client d’obtenir un trafic organique de 250 000 visites par mois.

Puisque les moteurs ont accès à la sémantique des liens, les mots-clefs qui y sont inscrits ont un poids notable. Par exemple, si un nom de domaine domaine.com héberge une page ayant un contenu sur les mp3, il est de bonne pratique de nommer la page domaine.com/mp3.html plutôt que domaine.com/page1.html. Les robots d'indexation analysent les sites comme un internaute le ferait, la sémantique est donc importante et les liens URL doivent être intelligible avec le contenu des pages. Il est également de bonne pratique de générer des URL les plus courts possibles.
Votre moteur de recherche interne n’est pas performant ? Vous avez un grand nombre de recherches qui aboutissent sur 0 résultat ? Vos internautes ne sont pas aidés pour taper les bons termes de recherche ? Si les réponses sont oui alors vous perdez potentiellement des clients. Pourquoi ? Cet article vous propose un état des lieux et comment s’adapter quand la technique et le développement peuvent être un frein…
La DGCCRF définit le référencement, dans la grande distribution, comme "une clause ou un contrat par lequel une centrale d'achat ou de référencement autorise un fournisseur, en contrepartie de conditions de vente négociées, à proposer ses produits à la revente chez ses affiliés distributeurs. Ces derniers restent cependant libres de se fournir ou non auprès du fournisseur référencé"1.
Dans une recherche Internet, un mot clé est un terme pertinent utilisé pour trouver les pages Web correspondantes. Le terme a été popularisé aux débuts du développement des moteurs de recherche internet : Il était impossible de poser des questions en langage naturel pour trouver les pages appropriées, mais les recherches donnaient les meilleurs résultats si les recherches portaient sur quelques mots clés choisis. Ces "mots clés" reflétaient l'essence du thème recherché ; ils étaient susceptibles d'être présents sur tous les sites référencés par le moteur de recherche.
Vous serez sans aucun doute heureux d'apprendre qu’après avoir complété votre recherche de mots-clés, et intégré petit à petit les mots-clés de votre choix dans votre site ; Google devrait avoir une meilleure compréhension de ce que vous vendez sur votre e-boutique, et devrait pouvoir mieux faire correspondre votre site e-commerce — en tant que résultat — à des requêtes de recherche pertinentes. 
SEMrush collecte les mots clés dont le volume de recherche s’élève à au moins dix requêtes par an. Affichez les résultats des rapports SEMrush Keyword Research par ordre croissant de volume et obtenir ainsi les mots clés de longue traîne. Comme la concurrence est moindre pour les mots clés à faible volume, les utiliser permettra à votre site Web d’obtenir facilement un meilleur classement.
Au Canada, la majorité des décisions d’achats impliquent une recherche Google. Pour être bien classé dans les résultats de recherche, votre site web doit être bien conçu et avoir le bon contenu. Google doit répondre aux requêtes de ses utilisateurs. Votre site web doit contenir ces réponses. Nos forfaits d’amélioration et de suivi SEO vous permettent d’être visible au moment opportun et d’aligner votre contenu aux requêtes les plus fréquemment soumises.
Pour vous aider à recueillir toute l’information nécessaire et à bâtir vos fiches personas, votre équipe de marketing et vente pourrait vous fournir de nombreuses données. De même, n’hésitez pas à communiquer avec vos clients et à discuter avec eux de leurs besoins, des difficultés qu’ils rencontrent sur votre site Web ou ailleurs, de leurs attentes lorsqu’ils effectuent une recherche sur le Web, etc.
Notre mission est de vous accompagner pour partir à la rencontre de vos internautes. Nous bâtissons, à partir de vos objectifs, votre stratégie SEO afin de répondre aux intentions de recherche de vos clients et prospects. Cette feuille de route sera la garante de l’ensemble des actions à mettre en oeuvre afin que votre site réponde aux principaux critères de référencement.
Communication hors média : PLV (Publicité sur le lieu de vente), Communication institutionnelle, T-shirts, Techniques de Marketing Direct, Relations publiques, Message non publicitaire (de type informationnel) destiné au grand public via des mass-médias, Organisation d'événements (parfois désigné « événementiels ») accompagnant la promotion de produits et/ou services, Tirer profit d'un évènement culturel, Promotion des ventes (On cherche à augmenter de façon significative le chiffre d'affaires sur une période déterminée. Plusieurs techniques pour cela : primes, jeux, baisses de prix, essais gratuits, dégustation ou échantillons, animation...).
Enfin, le digital apporte beaucoup de souplesse et d'agilité aux entreprises. Lancer un nouveau produit sur le web par exemple se fait beaucoup plus rapidement que dans les réseaux de distribution physique et là encore pour des coûts maîtrisés. Mais en interne également, le digital change la donne. Les collaborateurs d'une entreprise peuvent travailler à distance, en tout lieu, n'importe quand. Les solutions en mode SAAS sont un exemple de ce changement radical : une simple connexion suffit pour collaborer à distance.

Il est peu probable que vos clients achètent l’ensemble de votre offre de service en même temps. La grande majorité va se limiter à ce dont ils ont besoin au moment de l’achat. Mais leurs besoins vont évoluer, ou la confiance dans votre organisation va être suffisamment grande qu’ils vont se laisser tenter par d’autres éléments de votre de service.
Les catégories ne correspondent pas aux mots-clés. Les catégories et sous-catégories disponibles sont prédéfinies pour AWS Marketplace. Vous décidez lesquelles d'entre elles s'appliquent à votre produit en les sélectionnant dans une liste pendant le processus d'élaboration de liste. Les mots-clés ne sont pas prédéfinis, mais sont créés pendant le processus d'élaboration de liste.
Les internautes accéderont parfois à une page qui n'existe pas sur votre site soit en suivant un lien non fonctionnel, soit en tapant la mauvaise URL. Une page d'erreur 404 personnalisée30 qui redirige les internautes vers une page fonctionnelle de votre site peut grandement améliorer l'expérience utilisateur. Votre page d'erreur 404 peut indiquer un lien vers votre page racine ou fournir des liens vers du contenu populaire ou semblable sur votre site. Vous pouvez utiliser la Google Search Console pour trouver les sources des URL provoquant des erreurs de type "Page introuvable"31.
Comment choisir les bons mots clefs ? Un premier article que j’ai écrit rapidement sur le sujet juste après l’annonce de Google qui confirmait qu’il allait fermer son Générateur de Mots clés (Google Adwords Keyword Tools).Le point important dans cet article c’est que je vous explique ce que c’est un bon mot clé d’une manière générale, et pour moi, 3 critères indispensables doivent être pris en compte lors de leur sélection : la concurrence de l’expression, le nombre de recherches et leur pouvoir de conversion. Je vous donne également quelques conseils/pistes pour commencer votre recherche de mots clés, je vous laisse les découvrir dans l’article.

Google Insight for search offre des services similaires à ceux de Google Trends. La plupart des moteurs de recherches vous enverront sur un lien qui semble être celui de Trends, mais ne vous y trompez pas, les services sont différents. Google Insight vous propose des mots-clés selon les tendances des recherches, par pays. C'est ce dernier aspect qui justifie sa séparation de Trends. Cet outil convient beaucoup plus aux sites qui visent un public d'une région bien précis.
Nous lançons toutes sortes de campagnes publicitaires qui propulseront votre chiffre d’affaires dans la voie du succès! Une bonne étude de marché, des stratégies sur mesure ainsi qu’un excellent plan d’attaque définissent notre savoir-faire. Nous maîtrisons plusieurs outils publicitaires tel que Google AdWords, Google My Business, Facebook Ads, Bing Ads et plus encore!
agence-de-referencement-naturel analytics audit-seo content-marketing contenu-duplique contenu-editorial google-analytics google-search-console marketing-de-contenu referencement-100-naturel referencement-google referencement-naturel referencement-site referencement-site-web referencement-web rentabilite resultats-de-recherche seo strategie-de-referencement-naturel strategie-seo
Vous cherchez une information ? Votre premier réflexe sera sans doute d’effectuer une recherche sur Google. Mais bien souvent, les internautes se limitent à la première page de résultats, c’est pourquoi il est important pour tout administrateur d’optimiser son site Web. Afin de figurer dans les premiers résultats de recherche, il faut prendre en compte à la fois les lecteurs et les moteurs de...
Les internautes n’ont jamais consommé autant de contenu qu’aujourd’hui. Pour répondre à ce besoin croissant, les marques n’en ont jamais publié autant, allant même jusqu’à créer des équipes dédiées en interne pour les produire. Toutefois, avant de vous lancer aveuglément dans une stratégie de Content Marketing qui peut s’avérer couteuse et chronophage, prenez le temps de vous poser les bonnes questions : les contenus que vous créez reposent-ils sur une stratégie clairement établie, répondant à des objectifs marketing précis et aux besoins et centres d’intérêt de vos cibles ?
Campagnes low-cost : le marketing numérique prend du temps mais ne coûte pas cher. Prenons l’exemple des réseaux sociaux. Une petite entreprise peut interagir avec ses clients sur Facebook ou Twitter avec autant de facilité que ne le fait une marque mondiale. Les petites entreprises ont souvent plus d’interactions personnelles avec leurs clients. Ce qui conduit à des relations de fidélité et au marketing de bouche à oreille.
J’ai donc été voir mon patron en sautillant d’excitation pour lui dire : « Imagine le concept!!! Tu retires tes souliers et tu entres dans une pièce sombre. Le sol est recouvert de sable chaud et un système de ventilation simule le vent et l’odeur de la mer. On te met un casque sur le tête et BAM, tu te retrouves exactement sur la plage que tu regardais 5 minutes auparavant sur Internet. Tout ça en te laissant bercer par la musique apaisante du vas et viens de l’océan. »
×