Unlike other forms of online marketing, content marketing relies on anticipating and meeting an existing customer need for information, as opposed to creating demand for a new need. As James O'Brien of Contently wrote on Mashable, "The idea central to content marketing is that a brand must give something valuable to get something valuable in return. Instead of the commercial, be the show. Instead of the banner ad, be the feature story."[3] Content marketing requires continuous delivery of large amounts of content, preferably within a content marketing strategy.[4]
Toutefois, certains webmaster ne peuvent être catégorisés de manière aussi tranchée. Si la plupart se conforment effectivement aux règles « white hat » pour l'essentiel de leur travail, il est fréquent de voir certaines pratiques « black hat » être utilisées de manière complémentaire. Les « grey hat », situés entre le blanc et le noir, optimisent l'efficacité du référencement en usant de techniques proscrites avec modération. La difficulté de cette approche consiste à limiter suffisamment l'intensité d'utilisation des procédés « black hat » pour ne pas être désindexé par les moteurs de recherche, tout en en tirant un profit maximum. Contrairement au « black hat », le « grey hat » permet ainsi de minimiser la prise de risque tout en obtenant des performances SEO plus importantes.
Pour la réussite de leur stratégie Content Marketing, les entreprises B2B misent principalement sur les réseaux sociaux. Et parmi le type de contenus qu’elles produisent (et donc qu’elles diffusent sur ces plateformes), ce sont les études de cas qui arrivent en tête (82%), talonnées par la tenue de blog(s) (81%), la newsletter (81%), les rencontres réelles (81%) et les articles (79%).

Les profils d’acheteurs représentent vos clients idéaux et peuvent être créés en effectuant des recherches, en effectuant des enquêtes et en interrogeant le public cible de votre entreprise. Il est important de noter que cette information doit être basée sur des données réelles dans la mesure du possible, car faire des suppositions sur votre public peut entraîner une mauvaise orientation de votre stratégie marketing.
Si vous êtes nouveau dans le monde du e-commerce ou du webmarketing en général, vous avez certainement déjà entendu parler du référencement naturel ou SEO. Dans un monde où la majorité du trafic en ligne provient d’une phrase tapée dans un champ de recherche sur Google, le référencement naturel peut être un facteur déterminant en ce qui concerne le destin de votre entreprise.
Prenez l’habitude de créer régulièrement des rapports sur la performance de votre marketing de contenu. Ces rapports peuvent ensuite être partagés avec votre équipe, dans un souci de transparence et pour leur montrer les performances du contenu. Il est également possible de présenter rapports à la Direction, pour démontrer la valeur de votre contenu pour l’entreprise. Enfin, ils vous donnent un aperçu des indicateurs clés, ce qui se révèle pratique pour évaluer les objectifs des prochaines campagnes de marketing de contenu.
L’avenir du SEO selon Google est centré sur l’internaute. Les agences de search engine optimization vont devoir évoluer en agence webmaketing pour survivre. Tout doit être fait dans l’intérêt principal de ce dernier. Pour le référenceur, il faut traduire cela en techniques concrètes. Quels facteurs prendra en compte l’algorithme du moteur de recherche pour percevoir cette orientation utilisateur ? On distingue actuellement quatre tendances fortes à intégrer :
Par référencement naturel ou organique, on entend les résultats de recherche qui sont affichés naturellement par le moteur de recherche après une requête et non les liens sponsoriés qui se situe la majorité du temps à droite de l’écran. Voici d’ailleurs une image que j’ai utilisé dans un post précédent permenttant de mieux saisir ce qu’est le SEO par rapport au SEM. Les résultats encadrés en rouge sont des liens payants (SEM), alors que ceux apparaissant tout en bas proviennent du référencement naturel ou organique (SEO).
Mesurez le succès de votre stratégie – Référez-vous aux principaux KPI’s qui vous permettent d’évaluer la réussite de votre campagne et hiérarchisez-les par ordre d’importance. En effet, les pages vues, le nombre de partages et le temps passé sur une page ont leur importance, mais les inscriptions aux newsletters ou le nombre d’abonnés générés sur les réseaux sociaux sont essentiels pour construire une audience. Pour générer un retour sur investissement positif et éventuellement faire croitre les ressources dont vous disposez pour développer votre stratégie de Content Marketing, mesurez ! Avez-vous généré des leads qualifiés ou mieux, des conversions directes ?
Ces compétitions sont un bon moyen pour les référenceurs de s'améliorer, de se mesurer aux autres. Ces concours mettent en exergue les écarts existants entre le comportement attendu d'un moteur de recherche sur l'indexation d'un mot et son comportement effectif. Lors de certains concours, les organisateurs ont caché au public durant la joute le mot-clé choisi, pour éviter une perturbation excessive lors des tests et analyses.
Ces critères sont importants car ils permettent de guider plus facilement l’internaute lors de sa recherche. Comme ils reprennent généralement les fiches techniques des produits, il faudra au préalable avoir bien défini et renseigné les champs d’informations pour vos fiches produits. L’usage de filtres spécifiques est par ailleurs recommandé pour vulgariser une gamme de produits, quand on cible une audience large qui n’est pas forcément experte en matériel informatique. Par exemple, créer un critère “Type d’usage” et des filtres de type “PC Portable”, “PC de bureau”, “Serveur”...), facilitera le choix de l’utilisateur selon son besoin.
A l’aide de l’attribut « nofollow », on peut spécifier à Google de ne pas prendre en compte la cible des liens de votre page afin de ne pas influencer son référencement.  Pour ce faire, l’attribut rel="nofollow"  est ajouté au lien dans le code HTML. Lorsque Google a introduit cet attribut en 2005, on réclamait aux Webmasters de marquer les liens qui n’étaient pas de nature rédactionnelle par l’attribut « nofollow ». Ce faisant, toute manipulation de profil de backlinks devrait être impossible et le spam de liens, qui était une pratique répandue autrefois, s’est donc endigué. En règle générale, les liens nofollow ont aujourd’hui un profil de liens naturel et ils sont ainsi pris en compte dans l’analyse SEO.  

SEM-Rush est un outil très utile pour comprendre ce qui fait le succès d’une page web en termes de SEO. Si vous évoluez dans un secteur de niche, nous vous conseillons vivement d’utiliser ce genre d’outils (il y en a d’autres du même genre, comme Majestic SEO) pour identifier les mots-clés à fort potentiel utilisés par les concurrents dans votre domaine d’activité. Le fonctionnement de SEM-Rush est simple : vous entrez l’URL de la page à analyser, l’outil vous propose en quelques secondes un rapport détaillé sur les sources de trafic, les mots-clés sur lesquels la page se positionne bien, etc. L’outil est disponible en version gratuite.
Le SEO Black Hat définit une stratégie discutable d’optimisation pour les moteurs de recherche. Le nom vient du genre cinématographique du Western, où le méchant porte souvent un chapeau noir en opposition au gentil, qui porte un chapeau blanc. On parle de référencement Web non éthique. Pourtant ces directives sont consciemment ignorées par des moteurs de recherche comme Google ou Bing. Des pratiques de spam ou l’utilisation d’une linkwheel (des liens achetés provenant de l’étranger) sont largement employées dans la mise en place de liens. Si de telles méthodes sont découvertes, les pages en question sont exclues de l’index des moteurs de recherche.
Campagnes low-cost : le marketing numérique prend du temps mais ne coûte pas cher. Prenons l’exemple des réseaux sociaux. Une petite entreprise peut interagir avec ses clients sur Facebook ou Twitter avec autant de facilité que ne le fait une marque mondiale. Les petites entreprises ont souvent plus d’interactions personnelles avec leurs clients. Ce qui conduit à des relations de fidélité et au marketing de bouche à oreille.
Quelques techniques white hat consistent à optimiser ses pages en utilisant des mots-clés pertinents et en faisant du « link-building », c'est-à-dire de créer un contenu de qualité sur différents blogs ou annuaires pour obtenir un « backlink ». En matière de White hat, le Guide d’optimisation pour le référencement édité par Google est une bonne source d'information10. Quelques techniques black hat consistaient à acheter des liens en masse ou à cacher du texte en le rendant de la même couleur que l'arrière-plan ou en lui donnant un attribut transparent. Néanmoins, Google ne prend maintenant plus en compte ces liens « cachés », et va jusqu'à les pénaliser s'ils n'ont pas été désavoués11.
Excellente liste ! Le premier que vous présentez est vraiment top si l’on souhaite trouver des expressions qui représente une action de la part de l’internaute. Les autres sont tous aussi intéressants. En revanche, je me demande pourquoi vous n’avez pas inclus l’outil de suggestion de mots clés fournit par Google AdWords et qui est tout à fait gratuit ? De même que les requêtes de recherches présentent dans la Search Console, où là encore on peut bien trouver des idées de mots clés.
Vous devez optimiser votre site pour qu'il réponde aux besoins de ceux qui l'utilisent. Parmi ces utilisateurs figure un moteur de recherche, qui aide les internautes à découvrir votre contenu. L'optimisation du référencement consiste à aider les moteurs de recherche à interpréter et présenter du contenu. Votre site est peut-être plus petit ou plus grand que celui que nous utilisons en exemple, et propose sûrement un contenu très différent, mais les sujets d'optimisation que nous abordons ici s'appliquent aux sites de toutes tailles et de tous types. Nous espérons que notre guide vous donnera de nouvelles idées pour améliorer votre site Web. Faites-nous part de vos questions, commentaires et témoignages sur le Forum d'aide pour les webmasters Google1.
Limiter les images n'est pas nécessaire. Bien au contraire, elles sont parfois utiles, même pour le référencement. Simplement, ils faut qu'elles aussi soient bien 'référencées'. Pour cela, quel que soit l'outil utilisé pour la création de votre site, il faut renseigner la balise 'alt' qui permet d'indiquer aux moteurs de recherche le descriptif de l'image. N'oubliez pas que le référencement passe aussi par la recherche d'images. Si vous vendez sur un site d'e-commerce, ce sont les visuels des produits qui s'afficheront s'ils sont bien référencés...
Lorsque Googlebot explore une page, il devrait voir la page de la même manière que tout internaute15. Pour optimiser l'affichage et l'indexation, les fichiers JavaScript, CSS et image que votre site Web utilise doivent toujours être accessibles par Googlebot. Si le fichier robots.txt du site empêche l'exploration de ces éléments, cela affecte directement l'affichage et l'indexation du contenu par nos algorithmes. Par conséquent, il est possible que le classement du site ne soit pas optimal.
L’infographie est très bien réalisée et très juste. Néanmoins, concernant le point 2, oui il faut se concentrer sur ses Buyer Personas, oui il faut écrire pour les humains et non les moteurs de recherches, mais il est aussi indispensable de savoir quels vont être les critères de recherche de ces personnes (aka les mots clés). Pour appliquer des stratégies d’Inbound Marketing avec mon agence http://www.hexagone-strategie.com j’explique à mes clients que bien connaitre ses cibles est indispensable pour créer les contenus pertinents, mais forcement une notion de « mot clé » ou « expression clé » rentre en compte.

L'utilisation de moyens modernes (comme les cookies, les trackers, la recherche d'adresses IP) est cependant liée à une clause légale, qui en bref oblige le webmaster à indiquer que conformément aux dispositions de la loi Informatiques et Libertés du 6 janvier 1978 (article 34), les utilisateurs disposent d’un droit d’accès, de rectification, de modification et de suppression des données les concernant. Pour toute question relative aux données personnelles ou pour exercer leurs droits au titre de la loi Informatiques et Libertés, les utilisateurs doivent en outre pouvoir connaître un moyen de contacter le webmaster.


Rudy Viard est consultant en marketing sur Internet depuis plus de 10 ans. Webmarketing Conseil vous accompagne pour augmenter votre trafic, vos leads et vos revenus sur Internet. En savoir plus sur Rudy Viard - Consultant. Retrouvez-moi sur Google+ et Twitter ou contactez-moi par email pour utilisant le formulaire contact. Pour être accompagné, réservez votre entretien de découverte avec moi.
Par référencement naturel ou organique, on entend les résultats de recherche qui sont affichés naturellement par le moteur de recherche après une requête et non les liens sponsoriés qui se situe la majorité du temps à droite de l’écran. Voici d’ailleurs une image que j’ai utilisé dans un post précédent permenttant de mieux saisir ce qu’est le SEO par rapport au SEM. Les résultats encadrés en rouge sont des liens payants (SEM), alors que ceux apparaissant tout en bas proviennent du référencement naturel ou organique (SEO).
Notre équipe travaille pour constituer des portefeuilles de liens qui incluent une large gamme de liens et des occasions de vous garder au top. Des liens pertinents, de haute qualité sont essentiels pour déterminer le rang d'un site Web dans les moteurs de recherche. La construction de liens exige de la patience et du temps et l'ensemble du processus doit être soigneusement géré par des professionnels expérimentés.
Pour calculer efficacement votre ROI, il faut donc prendre davantage de recul pour une action de référencement naturel : prenez par exemple une année entière. Vous pourrez alors clairement voir les retombées de la stratégie SEO mise en place : si cette dernière vous a coûté 400 € par mois (soit 4 800 € pour un an) et que vous constatez sur la même période une hausse de votre chiffre d’affaires de 24 000 € par rapport à l’année précédente, votre stratégie est payante.
Pendant la fabrication d’un site e-commerce, il faut toujours avoir en tête l’ensemble des bonnes pratiques du référencement. L’une des règles principales est d’éviter de copier/coller du texte provenant d’autres sites internet. L’envie de gagner du temps peut parfois donner des envies de trouver des solutions de « facilité ». Le copier-coller est parfois tentant.

En moyenne 40% des internautes utilisent la barre de recherche durant leur navigation. La tendance s’accentue dès lors que le site propose un catalogue riche en références. A l’ère des sites marchands disposant d’un référencement produit de plus en plus complexe, sans compter ceux qui combinent une marketplace, il devient difficile de naviguer jusqu’au produit souhaité sans dépasser la règle des 3 clics.

Attention, depuis peu, si on n’a un compte Adwords qui n’est pas actif, ou pour lequel un budget suffisant n’est pas investi, on va recevoir des données insuffisantes. Exemple : quand on a un mot clé qui génère 5 000 recherches mensuelles, le rapport Google Adwords va nous indiquer : entre 1000 et 10 000... Les comptes qui disposent d’un gros budget reçoivent des données plus fines.

Puisque les moteurs ont accès à la sémantique des liens, les mots-clefs qui y sont inscrits ont un poids notable. Par exemple, si un nom de domaine domaine.com héberge une page ayant un contenu sur les mp3, il est de bonne pratique de nommer la page domaine.com/mp3.html plutôt que domaine.com/page1.html. Les robots d'indexation analysent les sites comme un internaute le ferait, la sémantique est donc importante et les liens URL doivent être intelligible avec le contenu des pages. Il est également de bonne pratique de générer des URL les plus courts possibles.


Pourquoi ? Parce que généralement, ces (mauvaises) agences appliquent indistinctement les mêmes recettes à tous leurs clients. Si pour un site disposant de 100aines de pages de contenus et de plus de 100 000 visiteurs par mois, la moindre optimisation (optimisation de l’architecture du site, du maillage interne, optimisation on-page, vitesse de chargement…) augmentera de quelques % à chaque fois le trafic du site et son positionnement sur les moteurs, les mêmes optimisations auront un impact marginal pour un site avec peu de visiteurs et peu de contenus.
Vous devriez choisir de cette liste les mots-clés qui décrivent au mieux votre site, vos pages et votre sélection de produits, en gardant à l’esprit le volume de recherche et la concurrence ; avant de les enregistrer, idéalement dans une feuille de calcul. Vous devriez répéter ce processus pour tous les mots-clés que vous avez générés suite à votre séance de réflexion/brainstorming.

Chaque recherche est une expression des besoins, des envies, des intérêts et des désirs des gens. Imaginez le bénéfice que pourrait retirer votre entreprise si vous pouviez analyser les tendances de recherches sur Google, trouver les termes de recherche liés à votre domaine et personnaliser le contenu de votre site Web afin de répondre aux vrais besoins de vos clients.
En fait, j’ai bien du mal à comprendre pourquoi la plupart des entreprises investissent autant dans le SEM et si peu dans le SEO ($9.1 billions contre 1.3 billion en 2007 – Source: C|Net News, June 30, 2008 et SEMPO data via Massimo Burgio, SMX Madrid 2008 ) . Pour 11$ du budget qui va au SEO, 87% va au SEM. C’est énorme comme différence surtout quand on sait que la plupart des gens cliquent sur les résultats de recherches organiques dans Google et non pas sur les liens payants.
Bing : Bien que n'étant pas le choix évident, l'outil de mot-clé de Bing peut toujours fournir des informations utiles sur les mots-clés connexes. Vous devez avoir un site Web vérifié dans les outils pour les webmasters de Bing afin d'utiliser l'outil, mais il est par ailleurs libre d'utilisation. Les idées de mots clés ne sont pas aussi larges que celles que vous pourriez obtenir d'autres outils de mots clés gratuits; Cependant, un avantage en faveur de Bing est qu'ils affichent gratuitement le volume de recherche exact.
La mise à jour Penguin est à proprement parler une série de mises à jour des algorithmes de Google, qui s’est étendue entre avril 2012 et octobre 2014. Tout comme la mise à jour Panda, cette mise à jour a eu une grande influence sur l’analyse SEO. Le but de ces mises à jour du leader des moteurs de recherche est de maîtriser les spams de liens et d’empêcher la manipulation des résultats de recherche, de manière à ce que ces derniers soient les plus adaptés aux attentes des utilisateurs. Ces nouveaux algorithmes ont été développés pour contrer des optimisations de sites pour les moteurs de recherche non naturelles, légitimes et justes, à savoir : une construction de liens excessive, une utilisation de mots-clés à outrance et un réseautage de liens non pertinents. Les consignes de Google adressées aux Webmasters interdisent ces techniques de spam sur le Web. Celui qui ne les respecte pas verra son site pénalisé par Google sur son moteur de recherche.
La prochaine étape, c’est de vérifier la concurrence naturelle sur les mots clés qu’on a récupérés. Pour cela, Frédérik nous conseille d’utiliser la commande « allintitle » de Google, qui va vérifier combien de pages contiennent l’expression dans le titre. Exemple : allintitle :"hotel aix en provence". Le nombre de résultats bruts est évidemment beaucoup moins pertinent.
Une stratégie SEO ou de référencement naturel, est une feuille de route concernant les activités d’optimisation pour les moteurs de recherche qui peut être tracée en étapes définitives. Il s’agit d’un plan d’actions qui se déploie sur le long terme, mais efficace pour générer du trafic pré-qualifié vers les sites Web, améliorer les taux de conversion des visiteurs et augmenter le classement et les revenus des sites Web.
Parmi ces éléments, le plus important est sans aucun doute celui qui concerne les « lieux ». Pour certains types de contenu, la réponse à cette problématique est évidente. Les annonces sur les médias sociaux constituent par essence de la promotion. Les newsletters ne font généralement l’objet d’aucune promotion en dehors du courrier électronique, même s’il est possible d’encourager les gens à s’y abonner. En général, toutefois, il sera nécessaire de promouvoir votre contenu sur une variété de canaux, afin d’augmenter sa visibilité et de diriger le trafic.
Unlike other forms of online marketing, content marketing relies on anticipating and meeting an existing customer need for information, as opposed to creating demand for a new need. As James O'Brien of Contently wrote on Mashable, "The idea central to content marketing is that a brand must give something valuable to get something valuable in return. Instead of the commercial, be the show. Instead of the banner ad, be the feature story."[3] Content marketing requires continuous delivery of large amounts of content, preferably within a content marketing strategy.[4]
Limiter les images n'est pas nécessaire. Bien au contraire, elles sont parfois utiles, même pour le référencement. Simplement, ils faut qu'elles aussi soient bien 'référencées'. Pour cela, quel que soit l'outil utilisé pour la création de votre site, il faut renseigner la balise 'alt' qui permet d'indiquer aux moteurs de recherche le descriptif de l'image. N'oubliez pas que le référencement passe aussi par la recherche d'images. Si vous vendez sur un site d'e-commerce, ce sont les visuels des produits qui s'afficheront s'ils sont bien référencés...
Lorsque vous évaluez les canaux de marketing disponibles ou les médias à utiliser dans votre stratégie, il est utile de considérer d’abord la situation dans son ensemble pour éviter d’être submergé. La classification des médias POEM (possédé, gagné et payé) est très utilisée par les marketeurs et permet de catégoriser les moyens de communication et les canaux numériques que vous utilisez déjà en trois catégories.

Le marketing digital ou encore marketing numérique est cet ensemble de techniques et procédés visant à promouvoir les activités d’une entreprise ; lesquels sont réalisés au travers des différents supports numériques existants. C’est une discipline essentiellement basée sur le fort potentiel qu’offre internet pour se faire connaître. Elle regroupe d’autres grandes disciplines qui permettent de déboucher des leads et de gagner le plus de clients possible.
×