SEM-Rush est un outil très utile pour comprendre ce qui fait le succès d’une page web en termes de SEO. Si vous évoluez dans un secteur de niche, nous vous conseillons vivement d’utiliser ce genre d’outils (il y en a d’autres du même genre, comme Majestic SEO) pour identifier les mots-clés à fort potentiel utilisés par les concurrents dans votre domaine d’activité. Le fonctionnement de SEM-Rush est simple : vous entrez l’URL de la page à analyser, l’outil vous propose en quelques secondes un rapport détaillé sur les sources de trafic, les mots-clés sur lesquels la page se positionne bien, etc. L’outil est disponible en version gratuite.
Établissez un plan de diffusion – Ciblez les endroits sur lesquels s’informe votre public cible (les médias sociaux, leur boite mail, des sites de partage de vidéos) et le type de contenu qu’il préfère. Effectuez une recherche pour définir les canaux qui conviennent le mieux à votre marque, tout en effectuant une veille régulière de la pertinence de ces canaux.
4. Avant l'apparition des moteurs de recherche, il était aussi indispensable d'être référencé dans des annuaires web. Il peut aussi être intéressant d'être référencé sur des sites externes, notamment des sites de bookmarks (marque-pages) ou des pages de liens favoris ou encore sur des blogs, soit via un article, soit en utilisant la méthode dite d'échanges de liens.

La DGCCRF définit le référencement, dans la grande distribution, comme "une clause ou un contrat par lequel une centrale d'achat ou de référencement autorise un fournisseur, en contrepartie de conditions de vente négociées, à proposer ses produits à la revente chez ses affiliés distributeurs. Ces derniers restent cependant libres de se fournir ou non auprès du fournisseur référencé"1.
Un outil moins connu qu’un Ubersuggest.io mais pas moins intéressant. Freekeywordtool propose des recherches sur Google mais aussi sur Youtube, Bing, Amazon, Ebay, Wikipedia, Yahoo, Yandexet  et Ask, avec un export en CSV, Excel ou PDF.  Le site génère les questions en lien avec le mot clé tapé, et pour les mots clés anglais le site propose aussi les questions d’intentions d’achat, les questions de demande d’informationset les prépositions. Le tout avec le volume de recherche mensuelle et le CPC de chaque mot ou groupe de mots.
La notion de Money-Keyword est utilisée en anglais pour caractériser les termes clés qui présentent un fort volume de recherche et donc également une forte concurrence. Par exemple, « acheter chaussures » ou encore « smartphone pas cher ». Les boutiques en ligne veulent bien entendu pour la plupart être bien référencées avec ces mots-clés très recherchés. Si votre site apparaît tout en haut dans la liste des résultats de recherche, les clients potentiels vous trouveront bien plus facilement. Beaucoup de ces mots-clés les plus prisés traduisent déjà une intention d’achat. Dans le cas de la recherche « acheter des chaussures », l’internaute veut acheter des chaussures, mais il ne sait pas encore où. Pour ce qui est du référencement payant (SEA), ces mots-clés très demandés engendrent un coût par clic élevé (CPC). Dans le domaine de l’optimisation pour les moteurs de recherche, ces « Money-Keywords » sont à utiliser avec vigilance. En effet, ceux qui abusent de ces mots-clés peuvent se retrouver sanctionnés par Google.

Des concours permettent aux référenceurs de comparer leurs résultats. L'objectif de ces concours est d'arriver en première place sur Google avec un mot-clé donné. Ces mots-clés sont généralement choisis avec précaution afin de ne pas interférer avec de véritables mots-clés utilisés dans d'autres contextes plus officiels. Exemples de mots-clés de précédents concours : mangeur de cigogne, sorcier glouton, chocoku, tiger l'osmose, cobraoupouaout, zurtouij, gollumelite, sentimancho, black hattitude, trafic organique, insdigbord, digmasbord, etc.
Nous en avons tous l’expérience : la plupart des moteurs de recherche interne fonctionnent mal, que ce soit sur le web ou sur des applications mobile. Par exemple, il nous est tous arrivé de retourner dans Google pour chercher un contenu impossible à trouver à l’intérieur d’un site web. Plus souvent encore, face à une page « 0 résultat(s) trouvé(s) », nous changeons de site internet.

Dernièrement, je lisais le guide SEOmoz qui porte sur le SEO (Search Engine Optimisation) et qui est très utile pour toute entreprise touristique voulant bien positionner son site dans les moteurs de recherche. Je tenais donc à partager quelques-uns de ces conseils ici avec vous car très peu d’entreprise dans le secteur touristique savent ce qu’est le SEO, quelles sont les techniques d’optimisation de base et pourquoi il est primordial de les utiliser d’un point de vue stratégique.
4. Avant l'apparition des moteurs de recherche, il était aussi indispensable d'être référencé dans des annuaires web. Il peut aussi être intéressant d'être référencé sur des sites externes, notamment des sites de bookmarks (marque-pages) ou des pages de liens favoris ou encore sur des blogs, soit via un article, soit en utilisant la méthode dite d'échanges de liens.
Certaines entreprises, lorsqu'elles souhaitent réduire leurs coûts en sélectionnant un nombre limité de prestataires potentiels pour un appel d'offres, organisent un référencement des offres de services. Les sociétés retenues sont dites référencées. Cette pratique est très courante, notamment en informatique, où les « grands comptes » référencent un nombre limité (entre quatre et dix sur plus d'une centaine) de sociétés de services informatiques (SSII).
Pourquoi ? Parce que généralement, ces (mauvaises) agences appliquent indistinctement les mêmes recettes à tous leurs clients. Si pour un site disposant de 100aines de pages de contenus et de plus de 100 000 visiteurs par mois, la moindre optimisation (optimisation de l’architecture du site, du maillage interne, optimisation on-page, vitesse de chargement…) augmentera de quelques % à chaque fois le trafic du site et son positionnement sur les moteurs, les mêmes optimisations auront un impact marginal pour un site avec peu de visiteurs et peu de contenus.
Si vous êtes une entreprise proposant des services de réparation, il est possible qu’une partie de votre cible utilise un synonyme de « réparation » dans ses recherches : « dépannage » par exemple. Vous devez prendre en compte l’existence de termes synonymes dans votre recherche de mots-clés, en utilisant un dictionnaire des synonymes en ligne comme celui proposé par l’université de Caen. En intégrant des termes synonymes dans votre liste de mots-clés, vous pourrez toucher un nombre plus important de personnes. S’il existe 15 synonymes d’un même terme, rien ne vous interdit de sélectionner les 2 ou 3 synonymes les plus intéressants en termes de volume de recherches et/ou de niveau de compétition.

Et l'intelligence artificielle (IA) dans tout cela me direz-vous ? Eh bien son émergence coïncide avec la fin d'une époque pour le marketing numérique. Finies les stratégies misant sur une présence de tous les instants, sur toutes les plates-formes, s'insinuant partout. En apportant de l'intelligence, l'IA met fin au règne de la publicité intrusive et ouvre la perspective de stratégies offrant de la valeur à chaque personne ciblée et un retour sur investissement maximisé pour chaque annonceur.

Fini le temps où le marketing hors ligne et le marketing en ligne étaient des activités distinctes : aujourd’hui, elles sont véritablement interdépendantes. La perception du public de votre entreprise hors ligne peut avoir un impact considérable sur la manière dont elle est perçue en ligne et, à l’inverse, les éléments relatifs à votre entreprise et disponibles en ligne auront une incidence sur votre marque et sur l’impact de votre marketing hors ligne. Le marketing numérique a le pouvoir d’influencer les clients et l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) permet de comprendre les avantages de cette influence.


Au cœur du marketing digital se trouvent vos propres médias, qui prennent presque toujours la forme de contenu. Chaque message diffusé par votre marque peut généralement être classé en tant que contenu, qu’il s’agisse de votre page « À propos », de vos descriptions de produits, de vos articles de blog, PDF, infographies ou publications sur les réseaux sociaux. Même la newsletter que vous envoyez par email à vos abonnés est un contenu marketing ! Le contenu permet de convertir les visiteurs de votre site web en prospects et en clients, et contribue à améliorer l’image de votre marque en ligne. Une fois optimisé, il peut également stimuler tous les efforts que vous consacrez au référencement naturel (SEO). Quel que soit votre objectif, vous devrez utiliser le contenu en adéquation avec votre stratégie de marketing numérique.
Faire un lien d'une page A vers une ressource B, c'est y faire référence et donc référencer la ressource B depuis la page A. Par vulgarisation, l'action générique d'inscription dans les moteurs de recherche a été appelée référencement. Aujourd'hui, sa pratique s'articule autour des outils de recherche, plus particulièrement des moteurs et des annuaires de recherche, en tentant d'améliorer le positionnement des sites (et donc leur visibilité) dans leurs pages de résultats, appelées SERP (search engine results pages) dans le jargon du référencement.
Au cours des dernières décennies, le marketing digital a explosé. La raison : il a offert nombreux avantages aux entreprises tout en apportant des réponses sur mesure face aux comportements des consommateurs. Mais des questions nous ont toujours traversé l’esprit : qu’est-ce que le marketing digital ? Quelles disciplines recouvre-t-il ? Quels sont les points essentiels à retenir pour les entreprises qui la pratiquent ?
Mieux, l'IA annonce la fin d'un « digital marketing » trop intrusif et de moins en moins efficace. Et pour cause, selon certains experts, nous serions exposés chaque jour à environ 5.000 publicités ! De quoi provoquer l'effet inverse de celui recherché et de voir son retour sur investissement se dégrader irrémédiablement. L'IA, elle, permet au marketeur de se concentrer sur son coeur de métier : l'intention d'achat. Elle lui offre la possibilité, de façon automatisée et en temps réel, de synchroniser l'exploitation et l'activation des données, l'achat média et l'affichage d'un format et d'un message optimisés et personnalisés. Et ce des millions de fois par jour...
On ne recherche pas les mêmes expressions lorsqu’on les prononce et lorsqu’on les écrit. Les contextes sont également différents (en regardant la télévision, entre amis, en cuisinant, dans sa salle de bain, en faisant de l’exercice). De même que l’on ne demande pas les mêmes informations à un moteur de recherche texte et à un moteur de recherche vocal (demande de direction par exemple).
Si aucune des expressions clés proposées dans le bloc « Recherches associées » ne correspond à votre secteur ou à votre activité, il est possible que le mot que vous avez choisi ne soit pas pertinent pour votre stratégie SEO. Vous avez alors deux possibilités : soit vous abandonnez ce mot-clé, soit vous l’enrichissez d’un mot nouveau. Par exemple : « réparation chaudière » au lieu de « réparation ».
Choisissez vos canaux de distribution : Paid, Owned ou Earned : à vous de choisir comment organiser votre mix média. Le Owned correspond à votre site de marque ou à toutes les plateformes qui vous appartiennent (un blog par exemple). Le Earned se réfère à l’ensemble des mentions qui sont faites de votre marque, qu’il s’agisse de retombées presse positives ou d’un contenu publié par un influenceur. Le Paid inclut tous les leviers payant destinés à promouvoir vos contenus, comme Outbrain par exemple, ou des posts sponsorisés sur Facebook.
J’ai lu sur le net la semaine dernière un article qui disait que le SEO était mort. J’étais étonné de cela. Si le SEO n’existait plus, cela ne sert à rien de créer des sites internet qui vont s’emmêler et se chamailler sur la toile. Un vrai casse-tête qui finira pas lasser les internautes. Il faut maîtriser le référencement si on veut percer et progresser dans l’e-commerce.
Les deux ténors des campagnes de liens sponsorisés sur Internet sont Google Adwords et Yahoo. Ils ont des approches légèrement différentes, mais tous deux sont abordables et sont facilement paramétrables pour commencer à promouvoir votre site. Vous devrez cependant faire preuve de perspicacité pour parvenir à insérer vos arguments de vente en 35-40 caractères dans le titre !
Tout d’abord, avant de commencer, qu’est-ce que le SEO? Le SEO ou Search Engine Optimisation est en fait un ensemble de technique qui permet d’optimiser le référencement naturel ou organique d’un site web sur les moteurs de recherche. L’objectif ici est de positionner ou d’indexer le site dans les moteurs de recherche selon certain mots-clés correspondant au thèmes principaux du site en question. Par exemple, pour l’office de tourisme d’Hawaii, il s’agirait de bien se positionner sur des mots-clés tels que »tourisme Hawaii », »voyage Hawaii », »vacances Hawaii », etc. ainsi qu’une multitude de variantes et de dérivés de ces mots-clés directement en lien avec le contenu du site.
Bref, ceci n’est qu’un apperçu des techniques de SEO. Pour en savoir plus, vous pouvez consultez le site Positionnermonsite.ca qui vous donne de précieux conseils afin d’optimiser votre site pour les moteurs de recherche. De votre côté, en tant qu’entreprise touristique, investissez-vous présentement dans le SEO? Si non, songez-vous y investir une partie de votre budget marketing sous peu? Au plaisir de vous lire et au prochain post!
Ces trois facteurs mis de côté, le point sans doute le plus important dont il convient de se rappeler à propos de ce que l’optimisation des moteurs de recherche peut faire pour votre entreprise est que votre classement dépend de la facilité de navigation de votre site selon l’utilisateur. Votre crédibilité et votre classement tout en haut de la liste des résultats de recherche seront les retombées découlant de l’amélioration de l’expérience en ligne de votre entreprise : aidez vos clients à s’intéresser à vous et vous récolterez le fruit de vos efforts.
Essentiellement, Google affiche les suggestions « autocomplete », automatiques, chaque fois que vous commencez à taper quelque chose dans la barre de recherche Google. C'est dans l'intérêt de Google de montrer les mots-clés les plus pertinents dans les suggestions automatiques. Ces mots-clés aident Google à trouver les sites Web les plus pertinents et à aider les utilisateurs à trouver le contenu le plus pertinent pour leur recherche.
Un fichier "robots.txt" indique aux moteurs de recherche les parties de votre site auxquelles ils peuvent accéder et qu'ils peuvent donc explorer. Ce fichier, qui doit être nommé "robots.txt", est placé dans le répertoire racine de votre site. Il est possible que les pages bloquées par le fichier robots.txt puissent toujours être explorées : pour les pages sensibles, vous devez utiliser une méthode plus sécurisée.
Si vous travaillez seul, relisez les emails et identifiez les expressions ou les mots qui reviennent le plus souvent dans la bouche de vos clients. Dans la plupart des cas, ces mots/expressions peuvent constituer de très bons mots-clés. Si vous disposez d’un service client et de commerciaux, demandez-leur d’indiquer les problématiques et les phrases qui reviennent le plus souvent dans leurs échanges.
Dans un environnement où la digitalisation est passée à la vitesse supérieure, l’e-marketing est devenu un moyen de communication incontournable. Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont besoin de soigner leur e-réputation et d’établir une interaction permanente avec leurs clients si elles veulent avoir une place dans cette nouvelle ère numérique. Bientôt, la quasi-totalité des consommateurs n’utiliseront plus que des canaux digitaux pour faire leurs achats. Sans recourir au marketing numérique, une entreprise est tout simplement vouée à l’échec.
×