La première stratégie est bien connue des marketeurs et fonctionne à merveille. Un premier contenu attire l'attention et transforme un visiteur en prospect. Vous allez ensuite lui envoyer différents types de contenus afin de continuer à lui prouver votre expertise. Puis, à un moment, vous allez faire une proposition commerciale. L'avantage de cette technique est qu'au moment de proposer un produit ou service à acheter, le prospect sait déjà que vous êtes compétent. Il sera donc beaucoup plus enclin à acheter chez vous que chez un concurrent qui se contente de faire de la publicité.
Le marketing digital, contrairement au marketing traditionnel veut acquérir les prospects potentiels. Le but est de les faire venir volontairement, par le simple fait que vous les intéressez. Vous devez donc les attirer, les convertir, les mener à l’engagement, mais aussi les fidéliser. Le but en marketing digital est donc d’attirer des prospects de qualité et non de gagner du trafic sur son site internet.
Ici vous devez faire un choix : cibler la vente des pommes ou des carottes. Le choix se fera en fonction de ce que vous proposez vraiment sur votre page. Et si vous proposez les deux articles, il vous faudra les séparer et cibler ainsi chacun des mots-clés sur des pages dédiées. Vous pourrez ainsi attirer aussi bien les internautes intéressés par les pommes que par les carottes.
améliorer vos résultats, il est essentiel de bien les mesurer. Une information pertinente produite au niveau de détail requis, vous permettra de mesurer votre performance et de prendre les bonnes décisions. Notre équipe peut vous aider à mettre en place les mesures de performance et les tableaux de bord requis pour optimiser vos résultats de vente.
Excellente liste ! Le premier que vous présentez est vraiment top si l’on souhaite trouver des expressions qui représente une action de la part de l’internaute. Les autres sont tous aussi intéressants. En revanche, je me demande pourquoi vous n’avez pas inclus l’outil de suggestion de mots clés fournit par Google AdWords et qui est tout à fait gratuit ? De même que les requêtes de recherches présentent dans la Search Console, où là encore on peut bien trouver des idées de mots clés.
Les réseaux sociaux amènent du trafic sur votre site. La présence sur les réseaux est incontournable mais ce ne sont pas eux qui amélioreront votre référencement : c’est ce que vous en ferez. En effet, ce sont les interactions entre les personnes de votre communauté qui vous permettront de diffuser des informations au-delà de vos cercles d’influence. Les réseaux sociaux ont  un impact sur votre SEO mais leur force dépend de vos interactions avec votre communauté.
SEOchat scrape Gogle, mais aussi Bing, Amazon et Youtube. Il est possible de trouver des données étendues pour chaque mot clé généré, de découvrir le CPC et le volume de recherche des mots clés sélectionnés ainsi que d’exporter le résultat obtenu en .csv. On déplorera l’absence de provenance géographique des moteurs de recherche et de langue autre que l’anglais dans les recherches.
Dans ce pas, vous devriez chercher des mots clés qui semblent prometteurs tout en gardant à l’esprit toutes les caractéristiques nécessaires que nous avons expliquées dans le pas 4. Cherchez des combinaisons intéressantes de ces mots clés. Vous trouverez habituellement beaucoup d’expressions avec un volume de recherche mensuel faible ou moyen. Néanmoins, toutes ces combinaisons réunies ensemble ont un grand volume de recherche, comparable avec celui des mots clés génériques qui ne sont pas si nombreux, mais chacun entre eux a un grand volume de recherche. Cela s’appelle le principe de la longue traîne.

Le recours à un prestataire spécialisé en marketing de contenu s'avère indispensable pour bénéficier de son savoir-faire, de son expérience et de ses ressources. Pour autant, toute entreprise - et ce quelque soit sa taille et son secteur - peut se lancer dans l'aventure. Il s'agit alors de procéder en deux temps : définir une stratégie de contenu et initier les premières actions.
Si l’on veut attirer un maximum de visiteurs sur son site Web, on doit donc comprendre les comportements des utilisateurs en ligne: qui sont ces visiteurs, d’où viennent-ils, que cherchent-ils ou encore trouvent-ils une réponse à leur demande sur votre site ? À l’aide de différents outils SEO proposés par Google, on peut analyser ces paramètres avec précision et ainsi adapter au mieux sa page Web....
Tombé dans la marmite de la création web au tout début des années 2000, ce n'est qu'en 2010 que je me suis lancé à mon compte pour proposer mes services. Passionné avant tout, je me suis spécialisé sur l'optimisation des solutions WordPress, WooCommerce et PrestaShop dont je suis ambassadeur à Montpellier. Ma priorité est le référencement naturel, chaque prestation est pensée et optimisée pour le SEO. Je propose aussi des prestations d'audits SEO et des prestations de liens (netlinking) via ma régie SEMJuice.com pour booster votre visibilité Google.
Si le sujet de l'IA est partout, beaucoup en parlent encore au futur. Curieux car, dans l'univers du marketing numérique, elle est déjà une réalité. C'est par exemple le cas avec RankBrain, développée et exploitée par Google dans l'algorithme de son moteur de recherche. Lui-même un algorithme basé sur l'IA, RankBrain dépasse largement le cadre des mots choisis, cherche à comprendre l'intention de l'internaute et en déduit les pages les plus pertinentes, bien au-delà de leur simple dimension sémantique. Désormais, c'est donc la qualité du contenu qui l'emporte sur les mots-clés.
J’ai souvent cette question qui revient : “mais pourquoi faut il passer par un audit ?”. La réponse est toute simple, cela permet d’avoir une vision du marché et de la concurrence. C’est indispensable pour l’élaboration de la stratégie de référencement de votre site internet. Effectuer un audit, puis définir une stratégie évite de “foncer tête baissée”, sans savoir réellement si les actions mises en place seront vraiment bénéfiques pour le positionnement du site.
Les robots adorent le texte! C’est en fait leur principal moyen de subsistance. Le but d’avoir une architecture impeccable est de fournir du texte et du contenu multimédia aux robots dans une forme simple et facile à lire. Les spécialistes de la technologie de l’information doivent travailler en étroite collaboration avec les personnes responsables de l’optimisation dans les moteurs de recherche. Ensemble, ils créeront une architecture Web qui fournira aux moteurs de recherche un accès à du contenu texte dans un design proactif axé sur l’utilisateur.
Lorsque vous évaluez les canaux de marketing disponibles ou les médias à utiliser dans votre stratégie, il est utile de considérer d’abord la situation dans son ensemble pour éviter d’être submergé. La classification des médias POEM (possédé, gagné et payé) est très utilisée par les marketeurs et permet de catégoriser les moyens de communication et les canaux numériques que vous utilisez déjà en trois catégories.
Pour calculer efficacement votre ROI, il faut donc prendre davantage de recul pour une action de référencement naturel : prenez par exemple une année entière. Vous pourrez alors clairement voir les retombées de la stratégie SEO mise en place : si cette dernière vous a coûté 400 € par mois (soit 4 800 € pour un an) et que vous constatez sur la même période une hausse de votre chiffre d’affaires de 24 000 € par rapport à l’année précédente, votre stratégie est payante.

Pourquoi ? Parce que généralement, ces (mauvaises) agences appliquent indistinctement les mêmes recettes à tous leurs clients. Si pour un site disposant de 100aines de pages de contenus et de plus de 100 000 visiteurs par mois, la moindre optimisation (optimisation de l’architecture du site, du maillage interne, optimisation on-page, vitesse de chargement…) augmentera de quelques % à chaque fois le trafic du site et son positionnement sur les moteurs, les mêmes optimisations auront un impact marginal pour un site avec peu de visiteurs et peu de contenus.

Voilà comment les trois types de médias peuvent travailler ensemble pour vous aider à atteindre votre objectif. Bien sûr, il n’est pas obligatoire d’utiliser systématiquement les trois. Si vos médias possédés et gagnés sont tous les deux efficaces, vous n’aurez peut-être pas besoin d’investir dans des services payants. Il s’agit d’évaluer la meilleure solution pour atteindre votre objectif, puis d’intégrer les canaux qui fonctionnent le mieux pour votre entreprise dans votre stratégie de marketing sur internet.


Que vous ayez des avis clients ou non, le travail sera le même ! Dans le premier cas, c’est-à-dire si vous avez des avis clients, étudiez-les afin de trouver des axes d’amélioration. Si vous n’avez pas d’avis client, il va falloir alors en avoir. Par contre il n’est pas question de rédiger de faux avis ! Le mieux est d’inviter vos clients à laisser leurs avis sur votre site ou sur vos pages de réseaux sociaux (nous verrons d’ailleurs les réseaux sociaux un peu plus loin dans cet article).
Les infolettres (newsletter) constituent un outil à privilégier dans vos stratégies. Vos clients, en vous donnant leur courriel, vous donnent la permission de leur envoyer des informations pertinentes. Souvent, l’infolettre est réalisée à partir de votre site web et elle atterrit directement chez vos clients, ce que les médias sociaux ne réussissent pas à réaliser aussi directement.
×