Ces critères sont importants car ils permettent de guider plus facilement l’internaute lors de sa recherche. Comme ils reprennent généralement les fiches techniques des produits, il faudra au préalable avoir bien défini et renseigné les champs d’informations pour vos fiches produits. L’usage de filtres spécifiques est par ailleurs recommandé pour vulgariser une gamme de produits, quand on cible une audience large qui n’est pas forcément experte en matériel informatique. Par exemple, créer un critère “Type d’usage” et des filtres de type “PC Portable”, “PC de bureau”, “Serveur”...), facilitera le choix de l’utilisateur selon son besoin.
La fonction « auto-complete » de Google est la manière la plus simple de trouver des mots-clés, même si elle comporte des limites. Pour l’utiliser, il suffit de vous rendre sur la page d’accueil de Google et de taper dans la barre de recherche un mot central de votre domaine. Google vous proposera automatiquement les principales requêtes qui intègrent votre mot.
1. L’optimisation pour les moteurs de recherche repose sur la manière dont les concepteurs de sites web agrémentent le contenu, et définissent la structure et les pages de leur site web pour  favoriser la compréhension de celles-ci par les robots d'indexation des moteurs de recherche. En répondant à ces exigences, ils obtiennent ainsi de meilleures chances d’être pris en compte.
Peu de personnes utilisent les fonctions de recherche avancées de Google Search. Elles sont pourtant très utiles, car elles permettent d’affiner et de davantage spécifier vos requêtes. Par exemple, le « – » permet d’exclure un mot. La requête « star wars -film » signifie : je veux obtenir des résultats sur l’univers « Star Wars », à l’exclusion des films. Dans le cadre d’une recherche de mots-clés, nous vous conseillons par exemple de taper la requête : mot-clé « articles les plus populaires ». Vous pourrez de cette manière accéder en quelques clics aux articles populaires parlant de votre mot-clé. La lecture des pages de résultats Google (title et meta description) liées à votre recherche vous donnera la possibilité de trouver de nouveaux mots-clés intéressants liés à votre domaine et d’identifier des idées de contenus pertinents pour votre cible.

Il faut distinguer les définitions proposées par les auteurs tels que : Christian Grönroos, Philip Kotler et Delphine Manceau (Marketing Management), Jacques Lendrevie et Jean Lévy (Mercator. Tout le marketing à l'ère numérique), Theodore Levitt, etc. de celles élaborées par les grandes associations, anglo-saxonnes : l'American Marketing Association, Chartered Institute of Marketing, etc., et francophones : l'Académie des Sciences Commerciales, l'Adetem, l'Association Française du Marketing, etc.
Certaines entreprises, lorsqu'elles souhaitent réduire leurs coûts en sélectionnant un nombre limité de prestataires potentiels pour un appel d'offres, organisent un référencement des offres de services. Les sociétés retenues sont dites référencées. Cette pratique est très courante, notamment en informatique, où les « grands comptes » référencent un nombre limité (entre quatre et dix sur plus d'une centaine) de sociétés de services informatiques (SSII).
La notion de Money-Keyword est utilisée en anglais pour caractériser les termes clés qui présentent un fort volume de recherche et donc également une forte concurrence. Par exemple, « acheter chaussures » ou encore « smartphone pas cher ». Les boutiques en ligne veulent bien entendu pour la plupart être bien référencées avec ces mots-clés très recherchés. Si votre site apparaît tout en haut dans la liste des résultats de recherche, les clients potentiels vous trouveront bien plus facilement. Beaucoup de ces mots-clés les plus prisés traduisent déjà une intention d’achat. Dans le cas de la recherche « acheter des chaussures », l’internaute veut acheter des chaussures, mais il ne sait pas encore où. Pour ce qui est du référencement payant (SEA), ces mots-clés très demandés engendrent un coût par clic élevé (CPC). Dans le domaine de l’optimisation pour les moteurs de recherche, ces « Money-Keywords » sont à utiliser avec vigilance. En effet, ceux qui abusent de ces mots-clés peuvent se retrouver sanctionnés par Google.
Un grand nombre d’outils de génération de mots clés Google sont proposés pour établir une stratégie pertinente de contenu. Parmi ceux-ci, les outils qui se basent sur Google Suggest sont particulièrement intéressants, car Google s’inspire en grande partie de la popularité des requêtes pour proposer des résultats. Les mots clés générés correspondent ainsi à une demande réelle sur Google.
Le générateur de mots-clés de Google est également utile pour travailler la « longue traîne » de son référencement. Cette expression fait référence aux combinaisons de mots-clés qui, si elles rapportent peu de visites sur un site, y attirent des visiteurs « qualifiés », et plus ciblés. L'exploitation de la longue-traîne n'est pas négligeable pour un site professionnel évoluant dans un contexte très concurrentiel.

Une croyance répandue au sujet du SEO est que l’important pour un site web est d’avoir le plus grand nombre de liens pointant vers notre site afin d’être bien indexé par les moteurs de recherche. Sachez que ceci est faux. L’important n’est pas la quantité de liens pointant vers votre site, mais bien la qualité de ces liens. Par qualité, on entend un nombre de facteurs dont l’âge du nom de domaine, la crédibilité du site dans les moteurs de recherche, son page rank, etc. Bref, assurez-vous de faire des partenariats de liens avec des sites de qualité et qui sont crédibles auprès des moteurs de recherche et non viser tout simplement la quantité de liens.
La mise à jour Panda, aussi appelée Google Panda, a été installée en 2011. Elle comportait un changement permanent dans l’algorithme du référencement Google, ce qui constitue donc un changement fondamental dans la recherche de l’optimisation pour les moteurs de recherche. En raison de cette mise à jour, les pages Web aux contenus de mauvaise qualité ont vu leur référencement chuter considérablement. Le backlink-profile n’est pas le seul facteur pertinent de référencement intégré dans cette mise à jour. En effet le taux de rebond est aussi calculé par Google, tout comme la durée de visite sur un site ou l’appréciation du contenu. Tandis que les contenus uniques et de qualité qui apportent une valeur ajoutée aux lecteurs sont valorisés dans les résultats de recherche, les contenus dupliqués et contenant de trop nombreux mots-clés sont sanctionnés. Depuis la mise à jour Panda, la qualité du contenu a une influence bien plus importante sur les SERPs (résultats de recherche), d’où l’utilisation du leitmotiv « le contenu est roi ».

Le référencement naturel et le référencement payant ne sont pas deux approches qu’il faut opposer. Qu’il s’agisse du premier ou du second, il n’existe pas de règle universelle pour définir quel mode de référencement est le meilleur. La pertinence de la stratégie varie selon le secteur d’activité, la durée de l’action et le budget alloué au référencement.
Le SEO, ou Search engine optimization, est le processus qui consiste à formater son site et son contenu pour améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche. Internet regorge de sites et de blogs qui se battent pour attirer l’attention. Cependant, cibler des mots-clés de niche que votre clientèle utilise sur les moteurs de recherche peut limiter la concurrence que vous rencontrerez en ligne.
Si vous avez un produit que le client ne connaît pas, il n’en fera pas la recherche, vous devez donc le faire connaître sur le net et la meilleure manière est de réaliser une stratégie « push » sur les réseaux sociaux. Une marque de voiture électrique comme Tesla a tout avantage à tirer de films ou vidéos d’une voiture électrique faisant une course de vitesse avec un avion afin de montrer les qualités d’accélération d’une voiture électrique. Il en est de même avec une nouvelle boutique s’installant dans un quartier, d’une carte de crédit présentant des avantages distinctifs. Une politique de Adwords serait du gaspillage, et le SEO peut exister, mais n’est pas prioritaire, il suivra de lui-même la campagne sur les réseaux sociaux de manière naturelle.
Les pages d’atterrissage, le clavardage en ligne et les formulaires de contact sont toutes des manières de convertir un visiteur anonyme en prospect. Que ce soit dans un contexte de vente aux entreprises (B2B) ou de vente directe aux consommateurs (B2C), ces nombreuses opportunités ainsi générées peuvent vite se transformer en de nouvelles ventes. Intégrer un gestionnaire de client (CRM) pour suivre ces opportunités s’avère un choix payant.
Les méthodes ou plateformes de marketing sont connues sont le nom de canaux de marketing. Le marketing numérique implique l’utilisation de canaux en ligne pour promouvoir les avantages de vos produits. L’envoi d’emails, la tenue d’un blog et l’utilisation des réseaux sociaux font tous partie de cette catégorie générale. Les canaux en ligne permettent des interactions à distance mais authentiques qui fidélisent la clientèle. Parmi les canaux courants du marketing numérique, on trouve :

Pour de nombreuses entreprises, la publicité traditionnelle présente un problème d’efficacité. La publicité sur les médias sociaux combat cette inefficacité en vous donnant la possibilité de cibler des utilisateurs en fonction de caractéristiques spécifiques ou de centres d’intérêt. Ceci est très précieux pour une organisation qui tente de mettre sur le marché du contenu à destination d’un public ou de groupes d’acheteurs de niche. À noter :


Une croyance répandue au sujet du SEO est que l’important pour un site web est d’avoir le plus grand nombre de liens pointant vers notre site afin d’être bien indexé par les moteurs de recherche. Sachez que ceci est faux. L’important n’est pas la quantité de liens pointant vers votre site, mais bien la qualité de ces liens. Par qualité, on entend un nombre de facteurs dont l’âge du nom de domaine, la crédibilité du site dans les moteurs de recherche, son page rank, etc. Bref, assurez-vous de faire des partenariats de liens avec des sites de qualité et qui sont crédibles auprès des moteurs de recherche et non viser tout simplement la quantité de liens.
En offrant des contenus utiles et pertinents à vos prospects, en répondant à leurs interrogations au moment opportun, en donnant des solutions à leurs problèmes, vous leur offrez la possibilité de prendre une décision d’achat éclairée. Mieux, vous leur facilitez la vie. S’ils deviennent vos clients, ce n'est pas parce que vous les avez charmé. C’est parce que vous aurez gagné leur confiance. Vous n'êtes plus alors en mode séduction, vous visez le long terme.
Vous pouvez également trouver des mots clés indirects. En effet, ne restez pas focalisé sur votre propre entreprise, mais essayez d’élargir pour couvrir toutes les parties prenantes de votre secteur. Cela vous permet de faire de la veille sectorielle et d’identifier d’éventuels partenariats. Vous pouvez donc identifier vos clients, vos concurrents et les experts du secteur.
Think: Le contenu créé pour cette phase aura pour objectif d’inspirer et de convaincre les prospects de la pertinence de votre entreprise. Souvent, on utilise des contenus plus poussés comme des études de cas, des présentations et webinars, et autres types de contenus qui vous permettent d’éduquer tout en exposant votre expertise. Dans cette phase, vous communiquez avec des prospects qui songent à passer à l’action. Ils sont donc en recherche de contenu spécifique qui leur permettrait de bien évaluer leurs possibilités.
Pour cette raison, les entreprises se focalisent moins sur les prospects au sens classique du terme, que sur la création d'un parcours d'achat accéléré, de l'arrivée sur le site web au passage de commande. Les entreprises B2C doivent souvent promouvoir leur produit plus haut dans l'entonnoir marketing et utiliser des call-to-action (CTA) plus puissants.

De plus en plus d’appels provenant des visites sur notre site web ! Ton apport est incroyable. Ta stratégie de contenu de qualité porte ses fruits plus rapidement que tu ne le laissais entendre. Tes conseils ont fait de notre site une référence professionnelle. Positionné top 1 sur « calfeutrage » et multiprésence sur « calfeutrage Laval » sans compter notre longue tail riche de 4543 expressions clés Merci.


En connaissant bien votre cible, vous serez en mesure de lui offrir du contenu qui répondra à ses besoins et à ses attentes. La clé est d'être centré sur votre clientèle cible plutôt que d'être centré sur votre marque ou votre produit. De cette manière, il sera plus facile pour votre entreprise de trouver quel est le message qu'elle désire communiquer à sa clientèle cible et comment elle pourra y parvenir.
Le marketing opérationnel est la concrétisation sur le terrain des décisions d'orientation prises au niveau du marketing stratégique (même si, en pratique, toutes les décisions ne sont pas toujours prises à ce niveau). C'est une politique à court terme, qui doit être constamment adaptée aux variations de la situation du marché. Le marketing opérationnel est le stade intermédiaire entre l'action de terrain, qui doit s'adapter en permanence, et la stratégie marketing, qui concerne les orientations générales, il conduit à l'établissement d'un plan d'action, appelé plan marketing, pour une période donnée (un an par exemple). Ce plan doit être cohérent avec les plans concernant les autres domaines d'actions de l'entreprise (recherche et développement, production, finance, ressources humaines, système informatique, etc.) et la politique générale de l'entreprise.

Le search marketing englobe les activités d’indexation de contenus, des moteurs de comparaison et de référencement des applications. C’est aussi ce que les consommateurs essaient de communiquer à travers les réseaux sociaux. Elle revêt une importance capitale en communication digitale, car les avis des clients sont importants et sont de parfaits compléments pour les référencement qu’il soit payant ou non.

C’est certainement le point le plus important dans une stratégie de référencement car sans liens vers votre site web impossible d’être bien placé (à moins d’avoir une faible concurrence). Il faut qu’un maximum de sites Internet parlent de vous afin que votre popularité aux yeux de Google augmente. Il existe ensuite des plateformes comme Ereferer qui veut vous proposer des prestations d’annuaires thématisés par exemple.
Si vous possédez du contenu en ligne, si vous le gérez, le monétisez ou en faites la publicité via la Recherche Google, ce guide vous est destiné. Il s'adresse aussi à vous si vous êtes propriétaire d'une entreprise en pleine expansion, webmaster d'une dizaine de sites, spécialiste de l'optimisation du référencement dans une agence Web ou ninja de la SEO maison, passionné par les mécanismes de la Recherche. Si vous souhaitez avoir un aperçu complet des rudiments de la SEO et de nos bonnes pratiques en la matière, vous êtes au bon endroit. Ce guide ne contient pas de solution magique pour classer automatiquement votre site en premier dans Google, désolé ! Nous espérons cependant que les bonnes pratiques décrites ci-dessous permettront aux moteurs de recherche d'explorer, d'indexer et d'interpréter votre contenu plus facilement.
Créez une présentation qui montre ce qui s’est passé dans chaque jeu de données en 2016 et 2017. Ne vous inquiétez pas encore de la raison de ces événements. Concentrez-vous d’abord sur ce qui s’est passé. Vous découvrirez probablement des problèmes cachés dans le processus. Notez ces problèmes, mais ne vous embourbez pas en essayant de les expliquer pour le moment.

L'optimisation du référencement (SEO) consiste souvent à apporter de petites modifications à certaines parties de votre site. Lorsqu'on les considère individuellement, ces modifications peuvent passer pour minimes, mais combinées à d'autres optimisations, elles peuvent avoir un impact notable sur l'expérience utilisateur et les performances de votre site dans les résultats de recherche naturels. Vous connaissez sans doute déjà bon nombre des sujets abordés dans ce guide, car ce sont des ingrédients essentiels à n'importe quelle page Web, mais peut-être n'en tirez-vous pas le meilleur parti possible.
Êtes-vous un propriétaire d'entreprise, un commerçant en ligne ou un créateur de contenu? Si c’est le cas, vous voudriez probablement que davantage de personnes visitent votre site Web, lisent votre contenu et achètent vos produits ou services. La façon la plus simple d'y parvenir est de découvrir ce que vos potentiels clients ou lecteurs recherchent sur Google et de créer du contenu pour votre site Web sur ces sujets.
Il est important de se classer en première page des résultats de recherche pour des mots-clés pertinents ; mais, arriver à se classer dans les meilleures positions de la première page est tout aussi important. Pour comprendre la différence que cela peut faire, examinez le tableau ci-dessous qui montre la part moyenne de trafic obtenue pour chaque position de résultat :
Il est capital de bien étudier le secteur concurrentiel sur lequel vous envisagez de concourir. Cette analyse vous apportera des informations pertinentes dans votre processus de choix de mots clefs, elle vous permettra de conforter ou non votre démarche intuitive. Si l’on sait comment la réaliser, cette analyse peut s’avérer simple et rapide à mettre en œuvre.
Le marketing de contenu consiste à créer et partager des informations de qualité, qui se veulent divertissantes, éducatives, intéressantes ou à valeur émotionnelle. L’objectif : instaurer une relation durable avec votre audience cible tout en atteignant les objectifs que vous vous êtes fixés. Vidéos, articles de blog, podcasts, ebooks, newsletters, messages sur les réseaux sociaux… Le contenu peut se présenter sous plusieurs formes. En publiant régulièrement ce type de contenu et en le diffusant à la bonne audience, au bon moment et au bon endroit, votre marque deviendra une source d’information ou de conseils fiable vers laquelle les consommateurs se tourneront au détriment de vos concurrents.
Note: Pour mieux comprendre l’information qui suit, visitez votre site internet et cliquez le bouton droit de votre souris. Choisissez l’option pour afficher le code source (View Source ou autre). Une nouvelle fenêtre devrait s’ouvrir et vous aurez accès au code source (HTML seulement) et au contenu de la page internet où vous vous trouvez. Ce que vous avez devant vous est l’information que les robots d’indexation utilisent. Pour ajouter vos mots-clés à votre code HTML, vous devez avoir accès au code source de vos pages internet.
Pour t’aider à te projeter : Tu rejoindras l’équipe (en cours de création) de Thomas LEBLAN qui a choisi de relever cet incroyable défi après 10 ans passés en startups dans la Silicon Beach. Tu participeras à la phase de création de notre projet digital et aux décisions importantes sur la roadmap et choix technologiques. Tu travailleras dans une maison d'architecte au Croisé Laroche avec un jardin, un babyfoot, ping pong et même une surprise que tu découvriras quand tu viendras nous rencontrer…
Si votre site contient une grande quantité de contenu statique (comme des articles de blog ou des pages de destination de produits) sur plusieurs pages, songez à le mettre en œuvre à l'aide du format AMP47 (Accelerated Mobile Pages). Il s'agit d'une variante du code HTML qui garantit la rapidité et la convivialité du site, et qui peut être encore accélérée par diverses plates-formes, y compris la Recherche Google.
Il s’agit en fait du parallèle internet des activités de relations publiques auxquelles doit se livrer une entreprise afin d’accroître sa notoriété. Plus une entreprise est présente dans la société et les médias, plus les gens la reconnaissent et sont plus enclins à consommer les produits ou services qu’elle offre. Sur internet, il existe principalement deux types de référencements : le référencement payant (ou publicité en ligne) et le référencement organique (ou naturel) qui lui est gratuit. Gratuit dans le sens où l’on ne paie pas pour de la publicité, mais… pas tout à fait gratuit puisque des efforts considérables doivent y être consacrés !
Le prix (pour le client) peut être vu simultanément comme la somme des coûts, de la marge du vendeur et des taxes diverses ou comme le montant qu'un client est prêt à payer pour ce produit ; prix psychologique, il s'agit du prix d'acceptation optimal (selon les théories de l'école autrichienne). La demande est généralement élastique : le nombre d'achats évolue par rapport à l'évolution du prix. Si le prix augmente, la demande baisse et inversement. En conséquence, différentes politiques de prix sont possibles, comme la politique d'écrémage, qui cherche à vendre moins de produits, mais plus cher, et donc ainsi à dégager un plus grand bénéfice. Le prix peut également être vu de manière qualitative (fixe-variable), de manière dynamique (politique de solde) ou relationnelle (politique de fidélisation). Une grande méconnaissance des acheteurs est à signaler dans le secteur des services : le prix des services est généralement sous-estimé par rapport aux prix des produits. D'où l'importance d'un marketing beaucoup plus pédagogique et donc plus coûteux pour ce secteur. Cependant, de nombreuses législations interdisent la vente à perte (notamment en Belgique ou en France, depuis 1997 et la loi Galland).

En fonction de vos profils d’acheteur, identifiez les lacunes dans le contenu que vous avez. Si vous êtes une marque de chaussures et que vous avez découvert dans vos recherches que l’un des plus grands défis de votre cible est de trouver la bonne pointure, mais que vous n’avez aucun contenu répondant à cette préoccupation, alors vous devriez en créer un.
Pour toucher un public toujours plus vaste, le marketing digital imposera presque à une entreprise d’être assez présente sur les réseaux sociaux. C’est désormais une condition sine qua non pour se faire connaître sur internet. La plupart des internautes, sinon presque tous, sont présents sur les réseaux sociaux, selon leurs préférences. Si donc une entreprise veut avoir une chance de se faire connaître et de se faire des leads qualifiés, elle se doit d’être présente sur les réseaux sociaux.
×