Le Content Marketing, ou Marketing de Contenu en français, désigne les actions marketing visant à gagner des clients par la création et la diffusion de contenus (publications, contenus électroniques divers, médias…).Le web est particulièrement bien adapté au Content Marketing : les entreprises peuvent réaliser des ebook, des infographies, des tutoriels, des vidéos… autant de contenus qui serviront à valoriser une marque, un service ou des produits sous une forme utile, ludique et/ou attractive.

Pour augmenter les souscriptions, votre contenu devra illustrer les avantages de votre produit ou service, tout en intégrant un appel à l’action clair qui encourage les visiteurs à s’inscrire ou à l’essayer. Si vous vous adressez à un marché de niche, le thème de votre contenu devra se concentrer sur ce dernier. Si vous vous adressez à un marché de masse, essayez de créer du contenu que le plus de personnes possible auront envie de voir et de partager.
Les inconvénients du marketing électronique non payant sont le délai nécessaire pour se faire connaître, l’avantage est que les employés de l’entreprise peuvent y contribuer : ils sont mieux placés que les agences pour créer le contenu et surtout, leurs réseaux Facebook ou LinkedIn avec les clients sont plus précis que n’importe quel autre outil. La personnalisation de la diffusion ajoute encore à la qualité du contact, à condition bien entendu de le faire en respectant les règles de base des réseaux sociaux.
L’optimisation technique consiste à apporter des modifications directement sur votre site web. Généralement, ce sont les premières activités à considérer car elles sont internes, c’est-à-dire qu’elles concernent uniquement le site en question. Les opérations effectuées visent à améliorer plusieurs aspect d’un site web. Par exemple, elles peuvent avoir pour but d’optimiser la vitesse de chargement, elles peuvent améliorer la qualité qui est perçue par les moteurs de recherche (on parle alors ici du respect de la sémantique de votre site web), elles peuvent également servir à fournir des informations complémentaires sur votre entreprise aux moteurs de recherche tel que son numéro de téléphone, son adresse, ses heures d’ouvertures et d’autres informations significatives. Google perçoit les sites web qui lui fournissent ces informations sous forme de micro-données, comme étant de meilleure qualité et a tendance à leur attribuer une meilleure position dans ses résultats de recherche.
Son objectif consiste à attirer les clients pour les retenir en travaillant sur des textes de qualité, de manière régulière, avec l’intention de changer ou d’améliorer l’image de l’entreprise et le comportement du consommateur. C’est un processus permanent qui doit parfaitement s’intégrer  à votre stratégie marketing générale, et se concentre sur le fait de posséder le média, et non pas de le louer.
- L'article de Theodore Levitt - intitulé Marketing myopia (en) reçoit le Mc Kinsey Award en 1960 pour avoir introduit la question fondamentale : « Dans quelle activité êtes-vous vraiment ? ». La question montre le lien du questionnement marketing avec la démarche stratégique et introduit l'idée essentielle selon laquelle les activités iraient mieux si elles se concentraient sur la rencontre des besoins du consommateur plutôt que sur la vente d'un produit.
Ce qu'il est surtout important de retenir en termes de bonnes pratiques est qu'il faut mettre des efforts constants en création de contenu sinon vous vivrez un échec à un moment ou à un autre. Il ne faut pas penser seulement en terme de campagnes, mais il faut plutôt penser en terme de relation avec votre clientèle et de constance. Le long terme est ici porteur de résultats, même si quelques tactiques peuvent être réalisées à court terme et miseront tout de même sur l'entretien d'une relation viable.
La notion de Money-Keyword est utilisée en anglais pour caractériser les termes clés qui présentent un fort volume de recherche et donc également une forte concurrence. Par exemple, « acheter chaussures » ou encore « smartphone pas cher ». Les boutiques en ligne veulent bien entendu pour la plupart être bien référencées avec ces mots-clés très recherchés. Si votre site apparaît tout en haut dans la liste des résultats de recherche, les clients potentiels vous trouveront bien plus facilement. Beaucoup de ces mots-clés les plus prisés traduisent déjà une intention d’achat. Dans le cas de la recherche « acheter des chaussures », l’internaute veut acheter des chaussures, mais il ne sait pas encore où. Pour ce qui est du référencement payant (SEA), ces mots-clés très demandés engendrent un coût par clic élevé (CPC). Dans le domaine de l’optimisation pour les moteurs de recherche, ces « Money-Keywords » sont à utiliser avec vigilance. En effet, ceux qui abusent de ces mots-clés peuvent se retrouver sanctionnés par Google.

La question que vous vous posez surement : comment trouver la liste des requêtes faites par les visiteurs de mon site internet à partir du moteur interne ? La réponse : en utilisant Google Analytics. Vous devez pour commencer vous rendre sur l’interface admin de votre compte Google Analytics. Cliquez sur « Paramètres de la vue » dans la colonne de droite « Vue ». Descendez tout en bas de la page et activez le « Suivi de la recherche sur site ». Vous devez ensuite intégrer les paramètres de recherche utilisés par votre moteur de recherche interne. Une fois que vous avez fait cela, rendez-vous dans le menu « Rapports », puis dans Comportement > Recherche sur site > Termes de recherche. Vous trouverez sur cette page la liste des expressions utilisées par votre cible pour naviguer à l’intérieur de votre site.
Le référencement payant peut donc être une option crédible pour les sites souhaitant bénéficier d’une bonne visibilité en attendant que leur référencement naturel soit efficient. La combinaison de ces deux méthodes n’est donc pas exclue. Reste à savoir si le fait de cumuler référencement naturel et payant est une association profitable à la structure.
Dernièrement, je lisais le guide SEOmoz qui porte sur le SEO (Search Engine Optimisation) et qui est très utile pour toute entreprise touristique voulant bien positionner son site dans les moteurs de recherche. Je tenais donc à partager quelques-uns de ces conseils ici avec vous car très peu d’entreprise dans le secteur touristique savent ce qu’est le SEO, quelles sont les techniques d’optimisation de base et pourquoi il est primordial de les utiliser d’un point de vue stratégique.
Le balisage de données structurées nous permet non seulement de générer des résultats enrichis, mais aussi de diffuser des résultats pertinents dans d'autres formats. Par exemple, si vous avez un magasin physique, baliser les horaires d'ouverture permet à vos clients potentiels de vous trouver précisément lorsqu'ils vous cherchent, et leur indique si votre magasin est ouvert ou fermé au moment de leur recherche.
Le marketing opérationnel est la concrétisation sur le terrain des décisions d'orientation prises au niveau du marketing stratégique (même si, en pratique, toutes les décisions ne sont pas toujours prises à ce niveau). C'est une politique à court terme, qui doit être constamment adaptée aux variations de la situation du marché. Le marketing opérationnel est le stade intermédiaire entre l'action de terrain, qui doit s'adapter en permanence, et la stratégie marketing, qui concerne les orientations générales, il conduit à l'établissement d'un plan d'action, appelé plan marketing, pour une période donnée (un an par exemple). Ce plan doit être cohérent avec les plans concernant les autres domaines d'actions de l'entreprise (recherche et développement, production, finance, ressources humaines, système informatique, etc.) et la politique générale de l'entreprise.

La popularité, la pertinence et la qualité des liens externes que vous proposez sont très importantes. Ne proposez pas des liens inutiles à vos visiteurs. Évitez aussi les liens à des sites Web peu connus ou qui ne sont pas indexés par les moteurs de recherche. La quantité des liens que vous proposez est aussi un facteur important pour votre SEO. De plus, la diversité de vos liens est aussi très importante. Évitez d’ajouter des liens qui vont tous au même nom de domaine.
Dans le processus d'élaboration de vos listes de produits, vous pouvez soumettre jusqu'à trois mots-clés (mots seuls ou expressions) pour aider les clients à découvrir votre produit lors de leurs recherches sur le site. La zone de texte des mots-clés peut contenir jusqu'à 250 caractères. Utilisez les conseils suivants pour créer des mots-clés de recherche :
En substance, le marketing digital regroupe l’ensemble des pratiques et des méthodes commerciales qui passent par les canaux digitaux. Tout comme le marketing traditionnel, il vise à développer les ventes d’une entreprise en déployant des actions de communication conçues pour s’adapter aux envies et aux besoins des consommateurs, dans le but d’augmenter le chiffre d’affaires.
Une autre technique de SEO à suivre est d’éviter la duplication de votre contenu. En effet, les engins de recherche pénalise les sites qui ont du contenu dupliqué et ne savent pas encore faire la différence entre le contenu original et le contenu dupliqué. Il est donc important de s’assurer que votre contenu n’est pas repris intégralement à un autre endroit sur le web ou que vous n’avez pas 2 pages identiques (par exemple, sur votre ancien domaine et votre nouveau nom de domaine). Le site CopyScape peut d’ailleurs vous aider à trouver du contenu dupliqué pour votre site web.
N’envisagez pas le contenu en pensant « en quoi ceci m’aidera à atteindre l’objectif X ?», de manière à ne pas entraver la créativité. Proposez plutôt de bonnes idées de contenu, puis réfléchissez à la manière de les faire coïncider avec vos objectifs de marketing de contenu. Il peut s’agir simplement d’ajouter un appel à l’action pertinent ou de choisir des canaux spécifiques sur lesquels publier.

L'utilisation de liens textuels pour naviguer d'une page à une autre facilite l'exploration et l'interprétation de votre site par les moteurs de recherche. Lorsque vous utilisez JavaScript pour créer une page, utilisez des éléments "a" dans les valeurs d'attribut "href" pour les URL et générez tous les éléments de menu au chargement de la page au lieu d'attendre une interaction de l'internaute.
Cette analyse vous permettra ainsi de dégager les mots-clés pertinents contenus dans les messages de satisfaction ou d’insatisfaction. Il ne vous restera plus ensuite qu’à les intégrer dans vos propres fiches produits pour améliorer votre référencement naturel mais aussi pour optimiser la conversion de vos fiches produits. Exemple d’avis-clients (Fnac) :
Il est important de se classer en première page des résultats de recherche pour des mots-clés pertinents ; mais, arriver à se classer dans les meilleures positions de la première page est tout aussi important. Pour comprendre la différence que cela peut faire, examinez le tableau ci-dessous qui montre la part moyenne de trafic obtenue pour chaque position de résultat :
Chaque recherche est une expression des besoins, des envies, des intérêts et des désirs des gens. Imaginez le bénéfice que pourrait retirer votre entreprise si vous pouviez analyser les tendances de recherches sur Google, trouver les termes de recherche liés à votre domaine et personnaliser le contenu de votre site Web afin de répondre aux vrais besoins de vos clients.
De nombreux packages logiciels pour les blogs ajoutent automatiquement l'attribut "nofollow" aux commentaires des internautes, mais il est possible d'apporter cette modification manuellement pour ceux qui ne bénéficient pas de cet ajout automatique. Ce conseil est également valable pour d'autres zones de votre site pouvant impliquer du contenu généré par l'utilisateur, comme des registres de visiteurs, des forums, des tableaux d'affichage, des listes de recommandations, etc. Si vous souhaitez vous porter garant des liens ajoutés par des tiers (si un intervenant est approuvé sur votre site, par exemple), il n'est pas nécessaire d'utiliser "nofollow" sur les liens. En revanche, les liens vers des sites que Google considère comme contenant du spam peuvent affecter la réputation de votre propre site. Le centre d'aide pour les webmasters donne d'autres conseils sur la façon d'éviter le spam dans les commentaires39 en utilisant des captchas et en activant la modération des commentaires, par exemple.
JOBIBOU propose le meilleur outil de recherche et l’essentiel d’une recherche d’emploi réussie, pour vous accompagner dans votre démarche avec : consultation des annonces d’emplois, suggestions des meilleures offres par mots-clés, par métiers ou par régions/départements/villes, mise en avant des annonces les plus récentes, enregistrement de vos offres préférées dans un onglet « favoris ». Sur chaque offre d’emploi, découvrez une fiche métier descriptive ou une vidéo témoignage d’un professionnel en poste !
Que ce soit par le biais d’une infolettre, d’articles de blogue, de courriels, ou de contenus on-site (sur votre site Web), une stratégie de contenu Web peut être adaptée aux besoins et aux intérêts particuliers de votre clientèle, ce qui rend vos textes bien plus attirants et permet au lecteur d’assimiler votre message tout en extrayant l’information dont il a besoin.
Le Content Marketing, ou Marketing de Contenu en français, désigne les actions marketing visant à gagner des clients par la création et la diffusion de contenus (publications, contenus électroniques divers, médias…).Le web est particulièrement bien adapté au Content Marketing : les entreprises peuvent réaliser des ebook, des infographies, des tutoriels, des vidéos… autant de contenus qui serviront à valoriser une marque, un service ou des produits sous une forme utile, ludique et/ou attractive.

In 1933, Procter & Gamble started to broadcast a radio serial drama sponsored by their Oxydol soap powder. The owners wanted to build brand loyalty by aiming to adult women. They could intermix their marketing messages into the serial drama. The term soap opera was born in this year, and they marked a precedent for native ads. Engagement with the audience was a key element with the creation of this content.
Le prix (pour le client) peut être vu simultanément comme la somme des coûts, de la marge du vendeur et des taxes diverses ou comme le montant qu'un client est prêt à payer pour ce produit ; prix psychologique, il s'agit du prix d'acceptation optimal (selon les théories de l'école autrichienne). La demande est généralement élastique : le nombre d'achats évolue par rapport à l'évolution du prix. Si le prix augmente, la demande baisse et inversement. En conséquence, différentes politiques de prix sont possibles, comme la politique d'écrémage, qui cherche à vendre moins de produits, mais plus cher, et donc ainsi à dégager un plus grand bénéfice. Le prix peut également être vu de manière qualitative (fixe-variable), de manière dynamique (politique de solde) ou relationnelle (politique de fidélisation). Une grande méconnaissance des acheteurs est à signaler dans le secteur des services : le prix des services est généralement sous-estimé par rapport aux prix des produits. D'où l'importance d'un marketing beaucoup plus pédagogique et donc plus coûteux pour ce secteur. Cependant, de nombreuses législations interdisent la vente à perte (notamment en Belgique ou en France, depuis 1997 et la loi Galland).
3. Enfin, les liens sponsorisés quant à eux correspondent au système publicitaire des moteurs de recherche qui affichent des annonces texte ciblées. Les annonces deviennent payantes lorsque l'internaute clique sur la publicité selon un système d'enchère : plus le prix au clic est élevé et plus l'annonce est mise en évidence pour une recherche en complément de résultats "naturels".
A l’aide de l’attribut « nofollow », on peut spécifier à Google de ne pas prendre en compte la cible des liens de votre page afin de ne pas influencer son référencement.  Pour ce faire, l’attribut rel="nofollow"  est ajouté au lien dans le code HTML. Lorsque Google a introduit cet attribut en 2005, on réclamait aux Webmasters de marquer les liens qui n’étaient pas de nature rédactionnelle par l’attribut « nofollow ». Ce faisant, toute manipulation de profil de backlinks devrait être impossible et le spam de liens, qui était une pratique répandue autrefois, s’est donc endigué. En règle générale, les liens nofollow ont aujourd’hui un profil de liens naturel et ils sont ainsi pris en compte dans l’analyse SEO.  

Qui est responsable des propositions d’idées ? Des personnes spécifiques doivent se charger de trouver des idées de contenu, mais la contribution devrait également être ouverte à tous, du moment qu’ils ont une bonne idée. Il serait dommage que le processus empêche le partage des idées. Il est également nécessaire de déterminer le lieu d’expression des idées et savoir qui les approuve. Pour trouver du bon contenu, n’hésitez pas à faire une recherche de mots-clés (en utilisant des outils comme Moz, SemRush ou Google Keyword Planner) de votre site ainsi que ceux des sites de vos concurrents. Faites également un benchmark des contenus qui performent le mieux sur les sites concurrents. Une fois l’idée approuvée, passez à l’étape suivante…

Les mots-clés sont toujours utilisés aujourd'hui. Bien des moteurs de recherche modernes ont des méthodes (basées sur des algorithmes de recherche tenus secrets) pour déterminer quels mots dans un champ de recherche sont importants et doivent être traités. Les mots communs tels que les articles (a, un, le) et les conjonctions (et, ou, mais) ne sont pas traités comme mots clés car il serait inefficace de procéder ainsi1. Presque chaque page en langue française sur Internet contient l'article "le", il n'y a donc aucun sens à le chercher. Un mot clé doit donc être pertinent2 et être porteur de sens.


Le métier de référenceur, encore récent, ne bénéficie pas encore d'un cursus type, à tel point qu'à l'heure actuelle ce poste peut être occupé après des formations et des carrières multiples. On trouve 3 grands types de profils : le référenceur « technique » (souvent issu d'une formation en informatique ou en ingénierie), le référenceur « éditorial » (pas de cursus dédié mais qui demande une sensibilité à l'écriture) et le référenceur « marketing » (souvent issu d'études commerciales ou en communication et marketing).
Le budget publicitaire doit être renouvelé à chaque mois; s’il n’est pas renouvelé, le volume de clientèle est directement affecté. C’est pourquoi ilest judicieux de bien répartir les efforts entre la publicité et l’optimisation pour moteurs de recherche, car contrairement à la publicité, leseffets de l’optimisation de votre site web sont permanents.
Un dernier outil que j’utilise, moins connu que les précédents, c’est Answer The Public. Un service en ligne qui donne des idées d’expressions clés à partir d’une expression cible. Seul bémol, la base de données est peut-être moins importante, du coup, sur certaines requêtes nous n’avons pas de résultats. Si je prends l’exemple de « consultant seo », que j’ai analysé sur les 3 autres outils et qui m’intéresse beaucoup pour mon sous-domaine, Answer The Public ne m’aide pas vraiment.
Vous pouvez désormais trouver des mots clés dans 26 bases de données SEMrush régionales pour les États-Unis (Google et Bing), le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, la Russie, l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie, Israël, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, la Norvège, la Pologne, la Suède, la Suisse, Singapour, la Turquie, le Brésil, l’Argentine, le Mexique et Hong Kong.
Le référencement payant, c’est une autre façon de désigner la publicité en ligne. Il existe plusieurs types de publicité en ligne, mais celle qui attire le plus d’attention de nos jours est la publicité de type CPC (Coût-par-clic) ou PPC (Pay per click) en anglais. Le fournisseur de service coût-par-clic le plus reconnu est sans aucun doute Google avec son service AdWords. Ce système permet d’acheter des mots-clés, pour lesquels un lien publicitaire vers le site de votre entreprise apparaîtra au-dessus des résultats de recherche organiques (non-payants). Il devient alors facile, bien que très coûteux, d’être affiché en première position de votre moteur de recherchefavoris.

Tandis que les statistiques d’usage de vos contenus ainsi que les critères de qualité (taux de rebond, nombre de pages vues, temps d’utilisation, lisibilité) ou encore l’adaptation de votre site aux mobiles et tablettes prennent de plus en plus de place dans l’algorithme, d’autres critères tendent à décliner voire vous pénalisent comme les liens achetés ou les textes d’ancre de liens.
Le générateur de mots-clés de Google est également utile pour travailler la « longue traîne » de son référencement. Cette expression fait référence aux combinaisons de mots-clés qui, si elles rapportent peu de visites sur un site, y attirent des visiteurs « qualifiés », et plus ciblés. L'exploitation de la longue-traîne n'est pas négligeable pour un site professionnel évoluant dans un contexte très concurrentiel.
Le SXO (search experience optimization) permet d'améliorer la qualité d'un contenu pour répondre aux attentes des utilisateurs via un travail de maillage sémantique. Il fait réponse à l'évolution des tendances de recherche des internautes et notamment de l'utilisation croissante des recherches vocales. Le SXO se base ainsi sur l'expérience utilisateur (UX) pour améliorer la visibilité d'un site internet.

Il est capital de bien étudier le secteur concurrentiel sur lequel vous envisagez de concourir. Cette analyse vous apportera des informations pertinentes dans votre processus de choix de mots clefs, elle vous permettra de conforter ou non votre démarche intuitive. Si l’on sait comment la réaliser, cette analyse peut s’avérer simple et rapide à mettre en œuvre.


Le marketing de contenu (content marketing), est une discipline marketing qui implique la création et la diffusion, par une marque, de contenus médias (en) dans le but de développer son activité. Ces contenus informatifs, utiles ou ludiques, peuvent être présentés sous forme de news, vidéos, livres blancs, livres numériques, infographies, études de cas, guides pratiques, systèmes de questions-réponses, photos, forums, blogs d'entreprises, etc.

Le moteur interne devient donc un passage obligé pour tous les internautes, et une priorité pour les sites e-commerce. Bien optimisé, il peut être un accélérateur de ventes, et ainsi améliorer le ROI de vos canaux d’acquisition de trafic (SEO, AdWords, emailing…) via l’augmentation du taux de conversion. À l’inverse, s’il n’est pas efficient, il risque d’être un point de fuite pour votre boutique et de faire grimper votre taux de rebondNous allons voir dans cet article les 4 points à analyser pour améliorer votre moteur de recherche, et impacter positivement les performances de votre e-commerce.


Votre stratégie de marketing en ligne pourrait intégrer des éléments des trois canaux, tous travaillant ensemble pour vous aider à atteindre votre objectif. Par exemple, vous pourriez avoir un contenu appartenant à une page sur votre site web qui a été créé pour vous aider à générer des prospects. Pour amplifier le nombre de conversions générées par le contenu, vous avez peut-être fait un réel effort pour le rendre partageable, ce qui signifie que d’autres le distribuent via leurs profils de médias sociaux personnels, augmentant ainsi le trafic vers la page de destination. Pour soutenir le succès du contenu, vous pourriez l’avoir posté sur votre page Facebook et avoir payé pour qu’il soit vu par plus de gens dans votre public cible.
En auditant à la fois le site web en ligne, et la nouvelle version prévue, nos experts SEO ont pu définir les actions à mener pour que la nouvelle version du site web soit optimisée pour Google. 3 mois après le lancement du nouveau site web, l’objectif de la prestation a été dépassé : il n’y a en effet pas eu de perte de trafic, mais un gain de 45 000 visites organiques par mois.
Lorsqu’on me pose cette question, je donne toujours la même réponse. Pour réussir sur internet, il est important de créer un contenu pertinent et utile pour vos utilisateurs. Premièrement, cherchez à offrir de l’information, un service ou un produit de qualité. La priorité est les utilisateurs de votre site internet, car ce sont eux qui déterminent le pouls de votre entreprise. Ensuite, si vous cherchez à booster le nombre de visiteurs à votre site internet, l’optimisation de votre site internet est vitale.
(corporate) blogging accessibilité aspects légaux check-lists Communication Web comportements conseil éditorial content marketing contenu web conversion crédibilité e-commerce e-reputation emploi expérience utilisateur Facebook formats éditoriaux gestion de projet hypertexte inbound marketing intelligence collective journalisme landing page lisibilité marketing marketing de contenu microcontenus médias sociaux newsletter & e-mailing page d'accueil principes fonctionnels principes formels principes rédactionnels ressources référencement réseaux sociaux seo stratégie de contenu stratégie éditoriale twitter téléchargements Web 2.0 webdesign wordpress écriture web
Si vous possédez du contenu en ligne, si vous le gérez, le monétisez ou en faites la publicité via la Recherche Google, ce guide vous est destiné. Il s'adresse aussi à vous si vous êtes propriétaire d'une entreprise en pleine expansion, webmaster d'une dizaine de sites, spécialiste de l'optimisation du référencement dans une agence Web ou ninja de la SEO maison, passionné par les mécanismes de la Recherche. Si vous souhaitez avoir un aperçu complet des rudiments de la SEO et de nos bonnes pratiques en la matière, vous êtes au bon endroit. Ce guide ne contient pas de solution magique pour classer automatiquement votre site en premier dans Google, désolé ! Nous espérons cependant que les bonnes pratiques décrites ci-dessous permettront aux moteurs de recherche d'explorer, d'indexer et d'interpréter votre contenu plus facilement.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.

Pour la description de la page, faites en sorte qu’elle fasse 400 mots, et ne soit pas perçue comme du spam (donc éviter de placer trop de mots-clés sous forme de nuage) : tout doit être naturel. Aussi, penser à laisser une adresse de contact professionnelle, c’est à dire avec votre nom d’entreprise du type “louis@monentreprise.fr”, plutôt que “louis@gmail.com”. Cela paraît tout de suite plus crédible. Enfin, il est important de faire certifier votre page par Google, toujours dans le but de gagner en crédibilité et donc en confiance vis-à-vis des clients.


Témoignages : si les études de cas ne sont pas adaptées à votre activité, publier des témoignages synthétiques sur votre site web est une bonne alternative. Pour les entreprises B2C, les témoignages peuvent prendre des formes diverses. Une marque de vêtements peut par exemple diffuser des photos montrant des clients ayant personnalisé un t-shirt ou une robe, et les accompagner d'un hashtag unique à la marque pour permettre à d'autres utilisateurs de partager leurs créations.
×