On a souvent tendance à confondre marketing digital et webmarketing, car effectivement, le marketing digital se fonde sur le web. Mais en réalité, ce dernier est un ensemble de pratiques ayant pour objectif la promotion des entreprises, générer les leads et fidéliser les clients par le biais de supports numériques tels que le site web, les médias sociaux, le SEO, l’inbound marketing , les données, le marketing local et les diverses campagnes d’emailing.


Votre stratégie de marketing en ligne pourrait intégrer des éléments des trois canaux, tous travaillant ensemble pour vous aider à atteindre votre objectif. Par exemple, vous pourriez avoir un contenu appartenant à une page sur votre site web qui a été créé pour vous aider à générer des prospects. Pour amplifier le nombre de conversions générées par le contenu, vous avez peut-être fait un réel effort pour le rendre partageable, ce qui signifie que d’autres le distribuent via leurs profils de médias sociaux personnels, augmentant ainsi le trafic vers la page de destination. Pour soutenir le succès du contenu, vous pourriez l’avoir posté sur votre page Facebook et avoir payé pour qu’il soit vu par plus de gens dans votre public cible.
Le prix (pour le client) peut être vu simultanément comme la somme des coûts, de la marge du vendeur et des taxes diverses ou comme le montant qu'un client est prêt à payer pour ce produit ; prix psychologique, il s'agit du prix d'acceptation optimal (selon les théories de l'école autrichienne). La demande est généralement élastique : le nombre d'achats évolue par rapport à l'évolution du prix. Si le prix augmente, la demande baisse et inversement. En conséquence, différentes politiques de prix sont possibles, comme la politique d'écrémage, qui cherche à vendre moins de produits, mais plus cher, et donc ainsi à dégager un plus grand bénéfice. Le prix peut également être vu de manière qualitative (fixe-variable), de manière dynamique (politique de solde) ou relationnelle (politique de fidélisation). Une grande méconnaissance des acheteurs est à signaler dans le secteur des services : le prix des services est généralement sous-estimé par rapport aux prix des produits. D'où l'importance d'un marketing beaucoup plus pédagogique et donc plus coûteux pour ce secteur. Cependant, de nombreuses législations interdisent la vente à perte (notamment en Belgique ou en France, depuis 1997 et la loi Galland).
Dans le monde du marketing, on se concentre sur la production de contenus avec une vision plus large, plus diversifiée (on n’en reste pas seulement au texte) qui va répondre aux besoins de l’audience recherchée. Des contenus utiles « qui allument », censés être au cœur des préoccupations de la cible et qui seront distillés stratégiquement dans et hors de l’Internet.

2. Ensuite, il sera nécessaire d’établir un calendrier de suivi de la performance du contenu. Cela dépendra du type de contenu et de la manière dont sa promotion est assurée. Il serait probablement judicieux de faire un point hebdomadaire avec votre équipe pour savoir si la participation et les leads générés sont en augmentation ou en diminution. Ceci permettra de connaître l’impact positif ou négatif des sujets abordés ou des intervenants choisis sur une semaine donnée sur vos indicateurs clés de performance. La performance sur les médias sociaux, quant à elle, devrait probablement être analysée quotidiennement, pour ajuster rapidement votre calendrier et mettre en avant le contenu qui résonne auprès du public (et par conséquent supprimer celui qui a manqué sa cible). Plus vous analyserez fréquemment la performance de votre contenu, plus votre équipe bénéficiera d’une souplesse pour affiner le contenu si nécessaire, et au moment opportun.
Si vous ne publiez pas régulièrement des informations à jour pour répondre aux interrogations des consommateurs, dans les canaux de communication appropriés (votre site Web, des sites de référence, les médias sociaux, etc.), ils iront ailleurs, tout simplement. Chez le compétiteur, par exemple. Car vous aurez manqué l’opportunité de vous insérer dans leur processus décisionnel. Et si vous n'actualisez pas vos contenus, ils risquent de se perdre dans les limbes du Web, ou tout simplement ne plus être pertinents.
La fonction « auto-complete » de Google est la manière la plus simple de trouver des mots-clés, même si elle comporte des limites. Pour l’utiliser, il suffit de vous rendre sur la page d’accueil de Google et de taper dans la barre de recherche un mot central de votre domaine. Google vous proposera automatiquement les principales requêtes qui intègrent votre mot.
L’une des plus incontournables techniques du marketing digital est sans doute la création d’un site vitrine, d’un blog ou d’un site marchand, selon le type d’activité que l’entreprise mène. Posséder un site vitrine ou à la limite un blog permet de faire connaître toutes les activités d’une entreprise, les services qu’elle offre, et bien d’autres détails comme l’adresse, la notoriété à travers les produits et services déjà fournis, etc. Cela permet à l’entreprise de s’ouvrir au monde. Un site marchand est adéquat lorsque vous désirez faire de la vente en ligne, un domaine assez développé avec l’explosion des moyens de paiement en ligne.
×